Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Journée d'actualité Club Finances

Comment le pacte de stabilité va affecter les comptes des collectivités locales

Publié le 15/05/2014 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Alain Guengant
Alain Guengant La Gazette
Concours de l’Etat en baisse de 27 milliards sur quatre ans, rigidité des dépenses, épargne brute en chute libre, péréquation remise en question, les collectivités vont prendre l’onde du pacte de stabilité frontalement, selon les projections d’Alain Guengant, directeur de recherche honoraire au CNRS, présentées à la journée d’actualité du Club Finances le 15 mai. Les explications en quelques tableaux.

 

Alain Guengant, directeur de recherche honoraire du CNRS a présenté le 15 mai lors de la journée d’actualité du Club Finances une projection de l’évolution des budgets des collectivités en prenant compte les objectifs du pacte de stabilité du gouvernement. Le scénario proposé n’a rien de romantique : la réduction globale entre 2014 et 2017 des concours de l’Etat aux collectivités locales atteindrait en fait les 27 milliards d’euros ! « Du jamais vu », assure Alain Guengant.

Un choc impossible à amortir – Pour les collectivités locales, le choc ne pourra pas être amorti. En effet, la rigidité des coûts – notamment salariaux – des exécutifs locaux ne leur permettraient pas d’afficher une baisse équivalente de leurs dépenses pour ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
4 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment le pacte de stabilité va affecter les comptes des collectivités locales

Votre e-mail ne sera pas publié

geronimo

17/05/2014 01h23

les communes ont de l’argent ,organiser des concours pour le recrutement du personnel est tres honereux . Plusieurs millions d’euros pourquoi pas organiser les meme concours mais sur titres niveau superieur attache diplomes master 2 plus specialites juristes ou finances publiques les maires cotisent aux centres de gestion et continue a depenser l’argent du contribuables pour planquer leur petits copains qu’ils font reussir des concours bidons tous les elus savent que les résultats sont connus d’avance les membres du jury sont pas de niveau et sont exclusivement polites je demande que tous les membres du jury disent leur etiquette politique .ne faisons pas l’autruche un chat chez un chat …..

Sagas

17/05/2014 10h45

Et pourquoi ne pas supprimer les concours et recruter des contractuels pour 3 ans renouvelables, uniquement sur la base des diplômes et si nécessaire de l’expérience

welemane

19/05/2014 11h08

Peut-on espérer, enfin, que les collectivités locales aient le sens de l’intérêt général, de l’Etat, et participent à l’effort de la Nation, sans pleurer sur leur situation ?
Et peut-on espérer qu’on finisse, dans les cercles dits éclairés des juristes et économistes, d’opposer l’Etat aux collectivités locales ?
Peut-être, quand on en aura moins – utopie ? – ( de strates locales ) , on se sentira plus fort et mieux ?

Phoros

20/05/2014 12h17

@ Geronimo : Contrairement à vos dires, le but du concours est de garantir l’égal accès de tous à l’emploi public. Supprimer les et alors les élus seront libres de « planquer leurs petits copains comme » vous dites…

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X