Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Sept syndicats appellent à la mobilisation pour les salaires et l’emploi public le 15 mai

Publié le 09/05/2014 • Par Agathe Vovard • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Manifestation parisienne des fonctionnaires territoriaux
G. Garvanèse
Face à « l’intransigeance du gouvernement », les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FA-FP, FSU, SOLIDAIRES et UNSA appellent les agents de la fonction publique à se mobiliser massivement le 15 mai, notamment par la grève, pour les salaires et l’emploi public.

Dans un communiqué unitaire du 6 mai 2014, les sept syndicats constatent « que le gouvernement demeure sourd à leurs exigences en matière de salaire et d’emploi public ». « Pire même », ajoutent-ils, « s’agissant de la valeur du point, le Premier ministre confirme la politique d’austérité salariale en affirmant sa volonté de maintenir son gel jusqu’en 2017. »

Gouvernement sourd – Les organisations syndicales reviennent aussi sur les différentes « annonces » de ces dernières semaines. Avec la confirmation du gel du point d’indice, Manuel Valls avait en effet ajouté que le bas des catégories C et B seraient revalorisés.

« Contrairement à ce qu’a voulu faire croire le gouvernement et à ce qu’a cru bon d’affirmer une partie de la presse, cette annonce n’a rien de nouveau », insiste la Fédération CGT des services publics. Il s’agit en effet de décrets déjà entérinés en janvier dernier.

Cette fédération en profite aussi pour marteler quelques chiffres : la moitié des territoriaux perçoivent moins de 1 600 euros net ; et 500 000 agents de la FPT ont un traitement au niveau du Smic, soit 25 % des agents.

« Artifice supplémentaire » – Manuel Valls a également parlé d’une clause de revoyure (la possibilité de revenir sur le gel du point en cas de reprise économique). Pour l’Unsa, cette annonce « n’est qu’un artifice supplémentaire puisque l’ouverture de négociations annuelles sur les salaires est prévue dans la loi », souligne sa secrétaire générale, Catherine Guérin, dans un communiqué. Cette annonce « ne saurait satisfaire les millions de fonctionnaires qui une fois de plus sont pointés du doigt comme étant les seuls responsables des déficits publics ».

Côté emploi public, « aucune inflexion n’est envisagée pour faire face à la précarité qui perdure et aux sous effectifs qui existent et s’aggravent dans de nombreux secteurs », insistent les syndicats dans leur communiqué.

Les organisations syndicales revendiquent ainsi :

  • Une revalorisation immédiate du point d’indice ;
  • La refonte de la grille pour une meilleure reconnaissance des qualifications ;
  • L’intégration d’une large partie des primes dans le traitement indiciaire ;
  • L’égalité salariale entre les femmes et les hommes ;
  • Des emplois statutaires pour faire face aux besoins ;
  • Le développement des garanties pour les contractuels ;
  • Des perspectives de carrière et de mobilité choisie pour tous les agents ;
  • La possibilité d’exercer des missions de service public dans des conditions décentes.

Avenir des services publics et des personnels – « A cela s’ajoutent les inquiétudes sur le futur acte de décentralisation. Suppression des départements, fusion des régions : quel avenir pour les services publics et les personnels ? Quelle égalité de droit pour les usagers ? » s’interroge enfin FO dans un communiqué.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sept syndicats appellent à la mobilisation pour les salaires et l’emploi public le 15 mai

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X