En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Prévention du terrorisme

« Les collectivités ont un rôle crucial à jouer dans la prévention du djihadisme » – Dounia Bouzar

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France • Club : Club Prévention-Sécurité

0

Commentaire

Réagir

© Didier Goupy (éditions de l

Les collectivités locales sont associées au plan contre les filières djihadistes, présenté par le ministre de l’Intérieur, fin avril. Après avoir publié, entre autres, l’ouvrage « Désamorcer l’Islam radical » puis créé le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’Islam (CPDSI), l’anthropologue du fait religieux et expert à l’Observatoire national de la laïcité, Dounia Bouzar, a formé les écoutants du numéro vert mis en place par le gouvernement. Cette ex-conseillère de la PJJ revient sur le volet préventif de ce dispositif ainsi que sur le rôle dévolu aux collectivités locales. Interview.

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Lutte contre le terrorisme : le gouvernement somme les collectivités de prévenir la radicalisation religieuse

Comment jugez-vous le plan de lutte contre le djihadisme présenté par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et notamment sa partie préventive ?

Concernant l’aspect « répression », j’ai envie de faire confiance au gouvernement, qui n’a vraiment aucun intérêt à l’inefficacité. Je suppose que les mesures évoluent avec la mutation de la radicalité elle-même. C’est le côté « prévention » qui me paraît toutefois le plus novateur.

Depuis plus de deux ans, je réclamais que la France prenne enfin ses responsabilités. D’abord parce que les groupuscules radicaux ont perfectionné leur recrutement, en mélangeant les techniques de dérives sectaires, la manipulation des textes religieux et l’aspect virtuel d’internet. Ensuite, parce qu’une fois qu’un jeune a basculé dans le radicalisme, c’est très compliqué de l’aider à faire chemin inverse.

En quoi était-il urgent de répondre à ce phénomène ?

Face à la progression de ce phénomène, mieux vaut prévenir que guérir. Surtout lorsque l’on sait que ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

Sur le même sujet

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)