Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Fonction Publique

Ne pas dénigrer les fonctionnaires de proximité

Publié le 05/05/2014 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Xavier Pirou

Xavier Pirou

Attaché territorial, Directeur général des services de Plouguenast, Président de l’Assemblée départementale des DGS et secrétaires de mairie des Côtes-d’Armor

Terminant la lecture d’un énième opus destiné à dénigrer, sans humour, la fonction publique dans son ensemble (1), j’ai une pensée pour celles et ceux qui, chaque jour, sont au service des autres dans nos collectivités.

Un maillage territorial, certes imparfait, conduit à ce que tous les citoyens puissent trouver à proximité un fonctionnaire qui saura les accueillir et les orienter dans les méandres de l’administration. Non, nous les fonctionnaires de proximité, ceux qui sont seuls en mairie, ceux qui gèrent des petites équipes, qui sont dans l’urgence permanente et qui doivent être omniscients vis-à-vis des élus, des administrés et des administrations, nous ne dormons pas. Ce sont ces « petits fonctionnaires », mal payés (pléonasme ?), qui assurent la continuité du service public et accompagnent les nouveaux élus dans leurs missions et leurs projets.

Comment peut-on jeter l’anathème sur l’ensemble d’une catégorie professionnelle et s’en nourrir ensuite par le biais de la vente d’un livre ? Les fonctionnaires attachés aux valeurs du service public, ne se tournent pas les pouces, ne cherchent pas à fuir leurs supérieurs.

Respect – La mobilité sert aussi à sortir d’une situation où l’on n’a manifestement pas sa place, l’auteur de l’ouvrage aurait d’ailleurs pu en profiter plutôt que d’attendre que la situation ne dégénère. Il est difficile de supporter la critique permanente quand on sait le travail réalisé ces dernières semaines par les secrétaires de mairie pour assurer les entretiens annuels, les élections et les budgets avec des élus moins présents car en campagne électorale.

Cette critique qui peut se permettre de jeter dans le même sac un « chefaillon », espèce identifiable dans le privé également, et des agents qui sont sur le terrain nuit et jour après les tempêtes et les inondations de cet hiver.

Il y a certainement des dysfonctionnements dans certaines collectivités, les grosses structures ont l’air d’être particulièrement touchées, mais de grâce, ayez un peu de respect pour celles et ceux qui croient encore dans le service rendu au public, dans l’intérêt général et qui, au quotidien, soutiennent et exécutent les décisions des élus du suffrage universel direct en faisant vivre pleinement une démocratie locale éveillée et dynamique.

Notes

Note 01 « On ne réveille pas un fonctionnaire qui dort », Jérôme Morin, L’Archipel, février 2014. Retour au texte

10 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ne pas dénigrer les fonctionnaires de proximité

Votre e-mail ne sera pas publié

quiko

06/05/2014 08h33

Merci pour toutes ces éloges qui sentent le vécu.

Valou

06/05/2014 09h56

MERCI !
Une « petite secrétaire de mairie »

véro64

06/05/2014 01h41

bravo pour ce sursaut de « fierté » du service public ! à diffuser sans modération

Adeubal

06/05/2014 02h48

Un immense merci à vous M. PIROU. Dans l’ambiance mono pensante de spécialisation à outrance, d’éloignement du public et de sport national « je tape sur les fonctionnaires », c’est un vrai moment de bonheur. Comme le dit véro64, je félicite ce sursaut de fierté (sans guillemets).

Lulughis

06/05/2014 07h09

D’accord avec vous, j’y ajouterai l’anathème jeté sur les élus en général, qui ne tient pas compte du travail fait par les élus de terrain qui relève souvent du bénévolat! Aujourd’hui, il est de bon ton de taper sur une catégorie sociale, sans en connaître les fonctions vitales et sa contribution indispensable au bon fonctionnement de la société. C’est sûrement parce qu’il y a encore des fonctionnaires , et des élus de base que la société tient encore debout. Mais pour combien de temps au rythme du lynchage?

scorpion58

09/05/2014 03h59

MERCI Je m’y retrouve aussi ; ça fait chaud au coeur de savoir que nous ne sommes pas seuls ou seules
Une secrétaire de mairie

JLB

10/05/2014 09h14

Un grand merci. Pour une fois que nous existons de manière positive…

mich78

12/05/2014 08h53

Merci pour ce texte qui va à contrecourant de la plupart des discours actuels et des habituelles caricatures des fonctionnaires. Cela va donner du baume au coeur à tous ces fonctionnaires qui croient en leur métier et se dépensent chaque jour sans compter.

Caroline

13/05/2014 12h31

Merci, Monsieur Pirou

deslumières

15/05/2014 03h31

Formateur (et attaché territorial) pour le CNFPT et rencontrant des centaines de territoriaux de part mon activité, je suis heureux qu’un représentant associatif des DG prennent le temps de défendre les agents. Oui, nous avons nos mauvais éléments mais au combien notre FPT est généreuse dans son ensemble. Défendons la connaissance de notre activité de proximité auprès du public pour une meilleure reconnaissance de tous ses acteurs.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X