Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Intercommunalité : la ville de Bergerac démutualise ses services

Publié le 02/05/2014 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Battu lors des dernières élections municipales, l’ancien maire de Bergerac a été réélu à la tête de l'Agglomération. Son successeur dénonce une situation absurde qui l'a conduit à "démutualiser" certains services stratégiques du fait de la présence de deux autorités porteuses de projets différents.

La ville-centre de Bergerac (27 687 hab. hab, Dordogne), représentée par 22 des 64 délégués communautaires de la communauté d’agglomération Bergeracoise (CAB, 55 057 hab. , 27 communes), ne compte aucun élu de la majorité municipale dans le bureau communautaire. Cette situation est le résultat de la dissension qui règne entre le nouveau maire de Bergerac, le divers droite Daniel Garrigue, et le président de la communauté d’agglomération, le socialiste Dominique Rousseau. Ce dernier, maire battu lors des dernières élections municipales à Bergerac, a été réélu le 7 avril à la tête de la CAB par 39 voix. Il fait partie des six élus d’opposition de la Ville de Bergerac représentés au sein de l’intercommunalité.

Choisir son camp – Compte-tenu de cette situation, le maire de Bergerac a demandé aux hauts fonctionnaires, à ce jour partagés par les deux collectivités, de choisir entre les deux. « Ils ne peuvent pas, à l’évidence, servir deux autorités ayant des positions différentes et parfois opposées. », déclare le maire de Bergerac, qui a également « démutualisé » des services « à caractère stratégique » : «Cela concerne l’informatique où intervient le caractère confidentiel des informations, ainsi que les marchés publics, car il y a désormais deux autorités, porteuses de deux projets», justifie-t-il.

Les services publics assurés par la CAB, comme la voirie, la petite enfance, les ordures ménagères ou les actions culturelles, continueront d’être assurés. Des facturations de part et d’autre gèreront la situation.

De nouveaux coûts – En attendant, la CAB va devoir se doter de services informatique, de courrier ou encore de marchés publics. Dominique Rousseau chiffre la création d’un service informatique à « 300 ou 400 000 euros».

S’il ne revendique pas la présidence de l’Agglomération, Daniel Garrigue considère « qu’il n’est pas normal qu’un maire battu d’une ville qui représente la moitié de la population d’une agglomération ait pu se présenter à l’élection de la présidence de l’agglomération ».

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Intercommunalité : la ville de Bergerac démutualise ses services

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X