Ingénierie publique

Un élu technicien pour la présidence du Cerema

Par • Club : Club Techni.Cités

Le sénateur du Cantal Pierre Jarlier a été élu président du conseil d’administration du Centre d’études et d’expertise sur les risques l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) le 25 avril.

Dès la phase de préfiguration du Cerema, qui réunit depuis le 1er janvier 2014 les huit Cete, le Certu, le Cetmef et le Setra, il était entendu que les collectivités locales devaient avoir une place de choix dans la gouvernance du nouvel établissement public. Le décret de création de l’institution du 27 décembre 2013 prévoit ainsi que le conseil d’administration est composé notamment de six représentants de l’Etat et de cinq représentants des collectivités locales, tandis que le conseil stratégique est composé à parité de 12 élus représentants des collectivités et de l’Etat.

Dans une interview accordée au Club technique de la Gazette des communes publiée le 6 janvier 2014, Bernard Larrouturou, le directeur général du Cerema, déclarait qu’« avoir des représentants des collectivités dans le CA est un acte fort. Si nous construisons notre programme d’activités annuel en pensant trop aux besoins de l’Etat et que les collectivités considèrent que l’on ne tient pas suffisamment compte de leurs attentes, elles seront là pour le dire ! ».

Un architecte connaisseur de l’ingénierie territoriale – La désignation d’un élu local, architecte de profession et connaisseur des problématiques de l’ingénierie publique, en tant que président, est donc un gage fort donné aux collectivités quant à l’engagement du Cerema en leur faveur, alors que l’aide technique de l’Etat pour des raisons de solidarité et d’aménagement du territoire (Atesat) va progressivement prendre fin jusqu’au 31 décembre 2015.

Pierre Jarlier est en effet l’auteur d’un rapport parlementaire présenté en juillet 2012, intitulé « Pour une nouvelle architecture territoriale de l’ingénierie en matière d’urbanisme », dans lequel il préconisait déjà pour le niveau national et régional, un renforcement du rôle du Certu via la création d’émanations régionales, voire interrégionales, qui puissent travailler en lien avec l’Ademe, les délégations régionales de la Datar, etc. Il est également vice-président de l’AMF, en charge de la commission urbanisme.

L’élection de Pierre Jarlier a été accueillie positivement par les syndicats. Le Snitpect-FO, qui représente les ingénieurs des travaux publics de l’Etat et des collectivités territoriales, s’est félicité de ce signe d’ouverture, rappelant qu’il avait œuvré dès le départ pour une qu’une grande place soit donnée aux collectivités.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X