Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Evolution statutaire : la délégation guyanaise demande des précisions au gouvernement

Publié le 05/12/2001 • Par La Rédaction • dans : France

Réunis le 1er décembre à Roura (Guyane), les représentants politiques guyanais ont réagi aux dix propositions du gouvernement sur l’évolution institutionnelle du « département-région » d‘outre-mer. Premier achoppement, ils n’acceptent pas que la nouvelle collectivité territoriale de Guyane soit le résultat d’une « simple fusion » des conseils général et régional. Sur la question du pouvoir d’initiative législative, les élus guyanais restent attachés à la notion de « lois de pays » dans un cadre plus souple que celui prévu par le gouvernement. Ce dernier évoque la nécessité d‘une autorisation préalable du parlement. Ils demandent aussi des éclaircissements sur les ressources dont bénéficiera la nouvelle collectivité. En ce qui concerne le rattrapage structurel de la Guyane, les élus qu’il reste de la compétence de l’Etat et préconisent ainsi une loi-programme. Concernant la consultation populaire, certaines composantes de la délégation ont fait une concession : si le scrutin ne peut pas avoir lieu avant les élections de mai 2002, le gouvernement doit au moins « déposer un projet de loi organisant la consultation populaire en vue de son adoption avant l’élection présidentielle ».
Christiane Wanaverbecq

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Evolution statutaire : la délégation guyanaise demande des précisions au gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X