Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Création de maisons de la solidarité

Publié le 21/12/2001 • Par La Rédaction • dans : France

Pour faciliter l’accès aux droits et l’accompagnement social des personnes les plus fragiles, Elisabeth Guigou, ministre de l’Emploi et de la Solidarité, a donné le coup d’envoi, le 17 décembre, à la création de maisons de la solidarité. Les premières doivent voir le jour début 2002. Leur objectif : rassembler en un même lieu les services publics de proximité intervenant en matière de lutte contre les exclusions. En effet, des obstacles importants persistent pour l’accès effectif aux droits : complexité des procédures, éparpillement des guichets sociaux et des points d’accueil, méconnaissance des droits des usagers… Les maisons de solidarité associeront les services des conseils généraux (unités territoriales et services sociaux), les CCAS et CIAS, les organismes de protection sociale (CAF, MASA, CPAM…) mais aussi, éventuellement, des services municipaux, la Poste, EDF, des bailleurs sociaux…
Ces structures permettront l’obtention d’aides financières et l’accès aux droits (ressources, emploi, formation, logement, santé…). Leur choix d’implantation tiendra compte des caractéristiques socio-démographiques de la population et des facilités de déplacement. Sont privilégiés les zones mal pourvues en services d’action sociale, les zones urbaines sensibles et les zones rurales isolées. Les maisons de la solidarité peuvent être des créations ou des regroupements de plusieurs services dispersés. Concernant l’aide au démarrage du ministère de l’Emploi et de la Solidarité, elle variera de 25 000 à 75 000 euros selon l’importante et l’intérêt des projets. Parmi les premiers porteurs de projet : ville de Nogent-sur-Marne, communauté de communes Cère et Dordogne (Lot), commune de Château-Chinon, barreau de Paris.
PPS

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Création de maisons de la solidarité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X