[OPINION] Espaces naturels

Entretenir et valoriser les espaces naturels : un enjeu pour les collectivités

Par et , Président de la Fédération nationale entrepreneurs des territoires • Club : Club Techni.Cités

Les collectivités assurent chaque année l’entretien de 1,2 million de kilomètres de routes et de 1,6 millions d’hectares d’espaces naturels. Ce poste représente des dépenses significatives pour les collectivités qui font face à des budgets de plus en plus restreints. Elles cherchent donc à s’adapter en limitant les charges d’investissement et de fonctionnement.

L’entretien est une dépense obligatoire pour préserver la sécurité des usagers et de leurs biens. Bien entretenir, c’est aussi limiter les conséquences des accidents climatiques.

Au-delà du coût, la valorisation économique et énergétique des travaux d’entretien est un enjeu. Nouveaux risques, nouvelles opportunités, nous avons dans nos communes des richesses naturelles à valoriser dans une économie circulaire. Le fauchage des accotements, l’élagage des arbres, l’entretien des espaces naturels, le bon écoulement des eaux, la prévention des risques nécessitent technicité et efficacité au quotidien et de l’initiative pour en faire des ressources de biomasse et de recyclage.

21 000 emplois de plus en 10 ans – Dans ce contexte, les échanges entre collectivités et entreprises de travaux se développent. Nous nous en félicitons. Il faut aller plus loin. Les consultations et appels d’offres doivent être largement diffusés et nos entreprises doivent se mobiliser car elles ont les atouts pour y répondre : des compétences avec des conducteurs d’engins et des gestionnaires de chantier formés et des parcs de matériel performants. Une disponibilité ensuite, avec 21 000 emplois de plus en 10 ans, les moyens humains des entrepreneurs de travaux sont disponibles rapidement.

Mais, les attentes sociétales sont là et la gestion des espaces naturels est soumise à une réglementation environnementale de plus en plus stricte. La limitation ou l’interdiction ciblée de l’usage des pesticides en zone non agricole impliquent des compétences spécifiques, une certification des applicateurs, des entreprises et du matériel utilisé.

Pour répondre à ces exigences nouvelles ainsi qu’aux contraintes économiques qu’elles rencontrent, les collectivités s’entourent de professionnels. Précurseurs, en moins de 2 ans, 20 000 applicateurs de phytosanitaires se sont certifiés. Préservons cette dynamique entrepreneuriale, un des moteurs de l’activité et de l’emploi au cœur des territoires ruraux.

Commentaires

1  |  réagir

07/06/2017 03h10 - V de BARMON

Cet article est intéressant mais il ne développe pas assez le deuxième élément de son titre: l’aspect valorisation

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « Le paradigme de la mobilité évolue à toute vitesse »

    Alors que la mobilité est au centre des préoccupations gouvernementales, l’Union nationale des transports publics et ferroviaires vient de faire évoluer ses statuts afin de mieux répondre aux enjeux du secteur. Le point avec Claude Faucher, son délégué ...

  • Un outil pour signaler les problèmes de réseaux mobiles et fixes

    L'ARCEP lance, ce 17 octobre 2017, son outil de signalement, qui permet aux particuliers, mais aussi aux collectivités de l'alerter sur des dysfonctionnements avec les opérateurs de téléphonie fixe, mobile, Internet, mais aussi de courrier et de colis. ...

  • Construire en zone sismique, un défi de taille

    La réglementation sismique s’est récemment durcie et les collectivités sont désormais plus nombreuses à être concernées. Si tous les bâtiments ne sont pas concernés, des contraintes techniques ou administratives supplémentaires s’imposent lorsqu’ils le ...

  • Les collectivités misent sur l’open source

    Les logiciels libres sont une source d’économie. Ils permettent aux collectivités de devenir les acteurs des fonctionnalités de leurs solutions informatiques. La bureautique open source est accessible à tous. Les logiciels libres de métier, eux, nécessitent de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X