Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

sports

Les éducateurs sportifs fatigués du manque d’écoute

Publié le 14/06/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Pendant le mois de juin, les nageurs du samedi pourraient trouver les portes des piscines fermées. La grève lancée par le Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs (SNPMNS) a en effet gagné l’ensemble du territoire et rallié à sa cause la plupart des organisations de professionnels territoriaux du sport. L’UFICT-CGT, l’UNSA, la CFTC, le SNPMNS, la FNETAPS (fédération nationale des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives) et la FNMNS (fédération nationale des maîtres-nageurs sauveteurs) se retrouvent autour d’une plate-forme de revendications, au premier rang desquelles figure l’exigence d’un statut reconnaissant les missions d’enseignement du sport. Réparti entre charges pédagogiques et charges indirectes de préparation, le temps de travail des ETAPS serait alors le même sur l’ensemble du territoire. Les syndicats dénoncent également l’obsolescence de leur filière et des concours, avec pour conséquence l’augmentation de situations précaires au sein de la profession. L’année dernière, une commission interministérielle avait décidé de reconnaître les maladies dues aux chloramines comme des maladies professionnelles. Ce qui n’a toujours pas été suivi d’effets. « Ce mouvement traduit la lassitude des professionnels de ne pas être écoutés », résume la FNETAPS.
Emmanuelle Piriot.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les éducateurs sportifs fatigués du manque d’écoute

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X