Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Le CNAS investit le temps libre des territoriaux

Publié le 14/06/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Le Comité national d’action sociale (CNAS) s’adapte aux mutations de la société. A l’étroit dans une appellation renvoyant à un soutien aux agents les moins bien lotis, son président, René Regnault, tente de redéfinir l’action du CNAS, dont les instances ont été récemment renouvelées. « Notre vocation n’est pas d’être un organe de premier secours, ni une mutuelle complétant des prestations classiques, explique t-il. Nous voulons apporter aux agents des collectivités, le maximum de prestations rendant la vie familiale, sociale plus facile ». Si la solidarité est le mot d’ordre du « grand comité d’entreprise des fonctionnaires territoriaux », les prestations offertes par le CNAS concernent, pour moitié, les loisirs, le sport, la culture…Bref, le temps libre augmenté par le passage aux 35heures.
9000 collectivités de toutes tailles adhèrent aujourd’hui au CNAS. René Regnault a pour ambition de faire passer ce nombre à 12.000, de généraliser le bénéfice de prestations sociales pour qu’elles se retrouvent un jour inscrites dans la loi. Pour ce faire, le CNAS pourra s’appuyer sur un réseau de délégations régionales et départementales, relayé dans les collectivités par des correspondants. « Un rôle qu’il faut valoriser », estime René Regnault, parce qu’il constitue un des leviers permettant d’exploiter au maximum les possibilités offertes par le CNAS.
Emmanuelle Piriot

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le CNAS investit le temps libre des territoriaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X