Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Saint-Cyr-en-Val ne veut plus du stockage de gaz

Publié le 01/07/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Le maire de Saint-Cyr-en-Val (3 250 habitants, banlieue d’Orléans) vient de signer un arrêté municipal interdisant l’exploitation de Primagaz installé sur la commune depuis 1974. Le maire souhaite en effet que ce stockage de gaz, qui n’emploie que deux salariés, déménage sur un site plus approprié. Primagaz est un établissement à risques relevant de la circulaire Seveso. Depuis la catastrophe de Toulouse les périmètres de sécurité autour de ces sites ont été étendus : celui de Primagaz englobe désormais 69 entreprises et 24 hectares de terrains commercialisables. Dans ce périmètre, les entreprises ne peuvent plus ni s’étendre, ni embaucher tandis que les terrains deviennent inconstructibles, ce qui représente un préjudice certain pour la commune. Un déménagement de Primagaz serait la solution idéale, mais ni l’entreprise ni la commune ne veulent assumer seules ce transfert qui coûterait entre 4 et 6 millions d’euros. L’arrêté du maire pourrait cependant être cassé : la police des installations classées relève en effet du préfet et non du maire. Mais, dans un souci d’apaisement, le préfet pourrait prendre un arrêté obligeant l’entreprise à se protéger derrières des talus, ce qui permettrait ainsi de réduire le périmètre contesté.
Jean-Jacques Talpin

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Saint-Cyr-en-Val ne veut plus du stockage de gaz

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X