Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

TGV Orléans-Roissy : la communauté d’agglomération jette l’éponge

Publié le 09/07/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Depuis décembre 2001 un TGV reliait quatre fois par semaine Roissy à Orléans, Blois et Tours. Cette liaison expérimentale, sur une voie classique et donc sans gain de temps, était conditionnée à la participation financière d’Orléans. La communauté de communes avait en effet accepté de financer le déficit éventuel de cette ligne. Mais l’expérience va prendre fin plutôt que prévu : la communauté d’agglomération a en effet décidé de résilier le contrat signé avec la SNCF. La très faible fréquentation (20 « voyageurs-équivalents » par TGV alors qu’il en aurait fallu 221 pour équilibrer) va en effet représenter un coût de 922 000 euros sur neuf mois pour l’agglomération d’Orléans. La ville de Blois et la communauté de communes du Blaisois s’étaient également associées financièrement à cette initiative. Pour cette liaison, la SNCF (qui n’était pas demandeuse) n’avait dégagé qu’une seule rame pour assurer un aller-retour quatre fois par semaine, hors week end et jours de pointes. De plus, une circulation en milieu de journée ne pouvait guère intéresser les usagers de l’aéroport de Roissy. « Les entreprises ont boudé l’offre » regrette la communauté d’agglomération qui espérait pourtant ainsi relier le val de Loire aux grandes lignes du nord et de l’est de l’Europe. Il faudra attendre au moins 2 005 pour voir un nouveau TGV s’arrêter à Orléans : ce sera le nouveau TGV pendulaire de la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse).
Jean-Jacques Talpin

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

TGV Orléans-Roissy : la communauté d’agglomération jette l’éponge

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X