Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

La Moselle maintient le cap de sa boucle locale

Publié le 30/07/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Loin de décourager le conseil général de la Moselle, les récents déboires des opérateurs de la téléphonie le confortent dans son projet de constituer, d’ici à 2004, une boucle locale à haut débit de 510 kilomètres, dont 438 km le long des routes départementales. Courant septembre, la collectivité déposera les statuts de la société d’économie mixte ID Moselle, qui pilotera le projet et assurera, à terme, la commercialisation de la mise à disposition des fourreaux auprès des opérateurs intéressés. La boucle locale, qui comprendra 4 à 5 fourreaux, mobilisera un investissement de 66 millions d’euros pour placer chaque habitant de la Moselle à moins de 15 kilomètres d’un point de raccordement. « Les opérateurs, qui ont de plus en plus de difficulté à investir dans de nouvelles infrastructures, privilégient celles qui existent et investissent sur l’offre de service. Leur besoin de retour sur investissement rapide les incline tout naturellement à privilégier les zones économiques les plus rentables. Les collectivités territoriales ont donc toute légitimité à intervenir pour prévenir la fracture numérique », estime Jean-Christophe N’Guyen, responsable des services informatiques du conseil général. Une étude de géomarketing doit permettre d’analyser le développement des services associés au haut débit. Parmi les premières utilisations de la boucle figurent l’imagerie médicale et la dématérialisation de certains formulaires administratifs dorénavant échangés par internet. Interconnectable aux autres boucles locales existantes ou en projet – dont celles de la Communauté urbaine du grand Nancy et le projet de réseau transfrontalier Quattropôle, le réseau à haut débit mosellan pourrait aussi trouver des applications dans la zone industrielle transfrontalière en gestation sur l’Eurozone de Forbach.
Pascale Braun

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La Moselle maintient le cap de sa boucle locale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X