Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Subvention pour le concert de Johnny Hallyday : le concert aura bien lieu

Publié le 02/10/2002 • Par La Rédaction • dans : France

La décision du tribunal administratif de Bordeaux est tombée, mardi 1er octobre : le juge des référés n’a pas donné de suite favorable aux deux requêtes en référé présentée par trois élus Verts du conseil municipal de Bordeaux, et trois employés de la Sarl Utopia, cinéma d’arts et essais à Bordeaux. Les requérants demandaient la suspension de l’exécution de la délibération votée au conseil municipal du 8 juillet 2002 dans laquelle une convention doit être signée entre la Ville et la société de production de Johnny Hallyday, pour l’organisation d’un concert de « l’idole des jeunes » prévu le 13 juillet 2003 (lire La Gazette n° 28). Les avocats des requérants ont plaidé « l’illégalité externe » de la délibération : manque de précision dans la rédaction de la convention, pas de « réelle motivation » de la Ville, exposition incomplète des raisons l’amenant à proposer cette délibération et mensonge de l’adjoint ayant présenté la délibération. Ils ont également souligné « l’illégalité interne » : la délibération serait contraire à l’ordonnance du 13 octobre 1945, modifiée par la loi de mars 99. Selon cette ordonnance, seul un certain nombre de spectacles, strictement énumérés, paraissant dignes d’encouragement et notamment ceux ayant pour objet principal l’éducation et la propagande artistique, peuvent être subventionnés par des collectivités locales. La loi de 1999 a rajouté la catégorie des spectacles vivants produits ou diffusés par des personnes qui s’assurent de la présence physique d’au moins un artiste percevant une rémunération. Un recours au fond, déposé le 10 septembre, demandant l’annulation de la délibération, est toujours en suspens.
Claudia Courtois

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Subvention pour le concert de Johnny Hallyday : le concert aura bien lieu

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X