Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Une SEM pour les petits projets en Ille-et-Vilaine

Publié le 07/10/2002 • Par La Rédaction • dans : France

L’Ille et Vilaine se dote d’une nouvelle société d’économie mixte, la SEM 35. Aux côtés de l’historique SEMAEB, à vocation régionale, et de Territoires, la SEM de Rennes Métropole, la SEM 35 vise les petits projets des villes moyennes et du tissu rural du département. Elle sera opérationnelle en janvier et son directeur, Patrice Dubois, ancien responsable de la SEM du Grand Caen, prendra ses fonctions début novembre. Le conseil général d’Ille-et-Vilaine sera l’actionnaire majoritaire (58%) de cette nouvelle structure, aux côtés de la direction régionale de la Caisse des Dépôts et consignations (15%), d’un pool bancaire et financier régional (15%), de quatre villes moyennes du département (Saint Malo, Vitré, Fougères et Redon – 2% chacune), des chambres consulaires et de l’OPAC 35. « Il ne faut pas raisonner en termes de concurrence par rapport aux structures existantes », souligne Bruno Voyer, le responsable des investissements de la CDC, désamorçant par avance les critiques. « La CDC est actionnaire de ces trois SEM qui sont complémentaires ». Ainsi l’agence départementale de la SEMAEB travaille exclusivement au développement économique des ZAC de Beauregard et de Rennes Atalante sur la métropole rennaise dans le cadre de grosses opérations, tandis que Territoires agit dans le domaine des équipements publics et de l’habitat pour l’agglomération.
« Nous avons constaté une insuffisance d’ingénierie publique dans le département pour des opérations un peu complexes, comme les zones d’activité et logistiques, les restructurations urbaines, les bâtiments en blanc. Nous avons déjà identifié une vingtaine de dossiers », explique Alain Gillouard, directeur général adjoint du conseil général, responsable du pôle économie et aménagement du territoire. Mais, alors que le climat économique apparaît incertain, les promoteurs du projet visent d’abord le moyen terme.
Xavier Debontride

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une SEM pour les petits projets en Ille-et-Vilaine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X