[Opinion] Logement

L’absence de publication de labels de la RT2012 : un mauvais coup porté à la construction de logements

| Mis à jour le 05/03/2014
Par et , Député- Maire de Chaville (Hauts-de-Seine) Président du Syndicat intercommunal pour le Gaz et l’Electricité en Ile-de-France • Club : Club Techni.Cités

Marcus Kretschmar - Fotolia

Le 25 février dernier, le ministère du Logement publiait des statistiques alarmantes sur les mises en chantier de logements neufs en France : recul de 9,2% sur un an, pendant les trois mois allant de novembre à janvier, pour s’établir à 85.062 unités. De novembre à janvier, les mises en chantier de logements ordinaires sont en baisse de 8,5% à 79.763 unités, tandis que le segment des logements en résidence (seniors, étudiants…) a dégringolé de 19,1% à 5.299 unités…

Cela sonne comme un aveu d’échec dans le soutien proclamé à la construction de logements… et au développement durable.

Car ces chiffres officiels rendent plus inexplicable encore le retard pris dans la publication des textes réglementaires instaurant les labels de la RT 2012. Seuls peuvent encore aujourd’hui s’appliquer les labels visés par l’arrêté du 3 mai 2007, basé sur la réglementation thermique 2005 dans le neuf, évidemment obsolètes !

Vide juridique – Ainsi, les communes qui veulent développer des politiques incitatives comme la bonification des droits à construire prévue à l’article L. 128-1 du code de l’urbanisme (bonus de gabarit ou de COS) en cas d’atteinte d’une performance énergétique élevée ou d’alimentation des constructions à partir d’équipements performants de production d’énergie renouvelable ou de récupération, se trouvent devant un vide juridique qui bloquent des projets de construction de petits collectifs, très nombreux à l’échelle national. Un comble.

Pris en otage entre le lobbying des promoteurs immobiliers, pour certains favorables à un label plus large, la volonté de simplification réglementaire affichée par le président de la République lui-même et, enfin, la tentation du Gouvernement d’attendre pour mieux anticiper la prochaine réglementation, élus locaux et maîtres d’ouvrages ne peuvent qu’alerter le Gouvernement sur l’urgence à agir.

C’est le sens mon interpellation à l’attention de Cécile Duflot, ministre du Logement lors de la séance des questions orales du 11 février 2014 à l’Assemblée Nationale.

Près d’un mois plus tard, pas la moindre trace de décret dans les journaux officiels de la République. Combien de statistiques dramatiques faudra t-il encore publier sur la construction de logements pour que cesse cette situation ubuesque ?

cet article est en relation avec
Commentaires

3  |  réagir

16/09/2014 02h51 - Claire

Certes les prix du bâtiment sont élevés à la construction, mais les économies d’énergie générées font quà terme l’investissement est remboursé. Mais je suis d’accord avec vous, la publication des labels de la rt2012 a pris du retard, et ce n’est pas une bonne chose (je travaille dans le secteur).

Signaler un abus
02/03/2014 05h35 - FC

Lobby contre lobby ! Ouf ! Enfin !
Le plus simple et le plus normal est de faire appel à un architecte , concepteur généraliste, seul « spécialiste » de l’aménagement de l’espace. Car il n’y a pas que l’isolation et la thermique à prendre en compte ! Tous les corps d’état ! mais aussi la liberté de l’usager, l’utilité publique, l’expression de la culture, l’économie de moyens, le « supplément d’âme » , et ….gérer des contraintes contradictoires entre elles, dont les normes (écrites sans architectes : ridicule !) Etc…
Et il n’y a pas de lobby, ni de publicité auprès du grand public pour l’architecture…
Plus de la moitié du bâti l’est dans architecte ! Construire sans architecte c’est un peu comme se passer de boucher pour manger un steak ! Imaginez donc ! … FC

Signaler un abus
28/02/2014 08h48 - ericj31

C’est toujours amusant de remettre les pieds sur terre. Dans une situation financière globale difficile pour tous, une norme qui fait grimper les prix d’un batiment de 20 à 25%, c’est beau et joli pour l’environnement (encore que, si l’on creusait un peu pour dénicher les bénéficiaires de ce type de mesure), mais le particulier, lui, il ne peut plus !
Alors, s’étonner de la baisse engendrée par cette mesure !
Eric – Rénovateur confirmé

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • De l’électricité produite avec de l’herbe fauchée

    Une unité de méthanisation exploite l’herbe fauchée en bord de route de la Mayenne pour la transformer en électricité. ...

  • Autolib’ : du coup de com’ politique au fiasco financier

    Sauf coup de théâtre, le Syndicat Autolib' Vélib' Metropole actera jeudi 21 juin la résiliation du contrat de concession passé avec Autolib' en 2010, cinq ans avant son terme.Il reviendra ensuite au tribunal administratif de fixer le montant des indemnisations ...

  • Plans climat : le jeu risqué du gouvernement

    Les associations d’élus multiplient les appels au gouvernement pour qu'il flèche une partie de la taxe carbone vers les territoires, afin qu'ils puissent mettre en œuvre leurs plans climat-air-énergie territoriaux (PCAET) ainsi que les Sraddet. Mais ce dernier ...

  • Vélib’, les leçons d’un fiasco

    Désormais boulet politique de la maire de Paris, le dossier Vélib’ restera dans les annales comme l’un des plus gros échecs de renouvellement de contrat public. L’opérateur Smovengo a cumulé les failles, mais il n’est pas seul fautif. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X