Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections municipales 2014

Les acteurs de solidarité tentent de replacer la lutte contre les exclusions au coeur du débat des municipales 2014

Publié le 24/02/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : Dossiers d'actualité, France

Enquête, pétition, plaidoyer… En multipliant les outils, les associations et les organismes privés non lucratifs interpellent les élus pour leur demander de s’engager, à la veille des élections municipales de mars 2014 dans un contexte d’urgence sociale.

L’Uniopss, qui regroupe 25 000 établissements et 750 000 salariés, a fait le compte. Les 23 et 30 mars prochains sont appelés à voter :

  • 3,3 millions de demandeurs d’emploi
  • 3,6 millions de personnes concernées par le mal-logement
  • 7 millions de personnes en situation de fragilité.

« L’urgence, aujourd’hui, c’est la lutte contre la pauvreté, qui est la clé de bien des maux », analyse Dominique Balmary, son président. « Les élus municipaux sont des vecteurs de la solidarité sur les territoires. Nous comptons sur leur mobilisation et sur leur attention aux actions développées par les citoyens pour consolider la cohésion sociale », ajoute-t-il.

Pour formaliser cet appel à mobilisation, l’Uniopss a diffusé, le 10 février 2014, un plaidoyer intitulé « Pour une commune solidaire, cœur du vivre ensemble », décliné selon trois axes, « Pour une commune accessible (logement, santé, services…) », «Pour une commune au cœur du vivre ensemble », qui protège les plus fragiles, et, « Pour une commune territoire de solidarité », qui vient soutenir les initiatives citoyennes.

Effet ciseaux – En travaillant sur le terrain avec les collectivités, à travers des partenariats visant à financer et à mettre en œuvre des projets communs, les adhérents de l’Uniopss constatent des difficultés croissantes : « Les collectivités sont face à des arbitrages, prises par un effet ciseaux entre leurs moyens financiers qui diminuent et la demande sociale qui augmente. Des secteurs sont plus particulièrement touchés, comme l’aide à domicile, l’accueil des migrants ou l’insertion. « Dans ce contexte tendu, il paraît important de développer la solidarité intercommunale », poursuit Dominique Balmary.

Quelle solidarité intercommunale ? – Pour le président de l’Uniopss, la solidarité entre communes est « en cours de construction » et « très variable d’un territoire à l’autre ». L’analyse du Secours catholique, basée sur une enquête diffusée le 7 février 2014, est beaucoup plus sévère.

Souhaitant disposer d’un outil de mesure pour affiner son action locale et interpeller les décideurs locaux, l’association a interrogé les municipalités d’Ile-de-France de plus de 10 000 habitants (hors Paris).
Les résultats mettent en lumière une forte disparité selon les communes dans la prise en compte des pauvretés et, tout aussi « inquiétant », selon le terme du Secours catholique, une forme « d’abandon » dans l’accueil des personnes pauvres en errance par les communes riches aux communes défavorisées.

« Ce sont les communes les plus pauvres à qui on demande de porter le fardeau de la pauvreté. Cela montre un manque de solidarité intercommunale fort », explique Hervé de Souich, président régional du Secours catholique.
Entre autres exemples, l’étude souligne que dans les Yvelines, les demandeurs d’asile sont logés principalement à Sartrouville, Chanteloup-les-Vignes ou encore à Trappes, soit les villes les plus pauvres du département.

L’association demande, en priorité, aux futurs maires d’intégrer dans leur programme l’amélioration de l’accès au logement social des ménages à très bas revenus.

Selon l’étude, plus de 44 % des communes d’Ile-de-France sont en deçà des 25 % de logements sociaux (nouveau seuil légal obligatoire depuis la loi « Duflot » de janvier 2013). L’écart entre les villes les plus en retrait et les plus engagées va de 1 (Neuilly-sur-Seine, 92) à 17 (Bonneuil-sur-Marne, 94).

Quelle place pour les pauvres dans le débat politique ? – Comme le constate Dominique Balmary, président de l’Uniopss, il est difficile d’évaluer la place de la pauvreté dans le discours des candidats, le sujet étant « fragmenté en autant de campagnes que de communes et d’intercommunalités ».

De son côté, la Fnars, qui fédère plus de 850 structures, a constaté « un manque de propositions en faveurs des plus fragiles dans les programmes électoraux ».

En réaction, la fédération a choisi d’interpeller, le 13 février 2014, par courrier, les candidats à une « prise de conscience » et leur demande de s’engager « sur un pacte territorial de solidarité » conçu autour de priorités en faveur des plus démunis (accès aux droits sociaux, aux biens essentiels, au logement et à l’hébergement…).

Pour soutenir le dialogue sur le thème de la précarité entre citoyens et candidats, et entre citoyens en situation de précarité et candidats, ATD Quart Monde propose une « boîte à outils », soit des documents qui passent en revue les compétences du maire et de la commune et qui regroupent des arguments clés pour développer des politiques sociales plus solidaires. L’association reste positive : « La campagne électorale est une bonne période pour aller à la rencontre des candidats », assure-t-elle.

Consultez notre application Le comparateur des territoires : niveau de vie et inégalités par commune

Comparateur des territoires, données sur les revenus 2011

Consultez notre application sur le niveau de pauvreté des personnes âgées

Lire notre article : les taux de pauvreté dans les 100 plus grandes communes

carte_pauvrete-100

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les acteurs de solidarité tentent de replacer la lutte contre les exclusions au coeur du débat des municipales 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X