Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Marins pêcheurs et conseil général de Vendée créent une flotte anti-marée noire

Publié le 09/12/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Alors qu’un huissier a entamé une procédure d’état des lieux des plages avant une éventuelle pollution par les hydrocarbures échappés du Prestige, les marins pêcheurs de Vendée, soutenus par le conseil général, viennent de constituer une flotte « anti-marée noire ». Décidée après le naufrage de l’Erika, sa création aura pris trois ans. Elle comprend 30 chalutiers qui opéreront par paire selon un dispositif inédit pour constituer un « blocus maritime préventif ». Les bateaux patrouilleurs disposeront d’un chalut spécialement mis au point pour le ramassage des nappes de mazout. Selon ses inventeurs, le système présente trois avantages par rapport à son homologue basque : des « enrouleurs alternatifs » laissent la possibilité de pêcher tout en ayant à bord des filets anti-marée noire, le ramassage qui s’effectue au-dessus de la mer permet d’accumuler 10 tonnes de pétrole par engin, les chaluts sont jetables grâce à l’utilisation de matériaux peu chers. Le conseil général prendra en charge financièrement le coût de l’opération (chaluts, armement des bateaux et salaires des marins pécheurs). Par ailleurs, Philippe de Villiers, le président du conseil général « n’écarte pas un recours en justice contre l’armateur et l’affréteur du Prestige » si le littoral vendéen devait être souillé.
Jacques Le Brigand

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Marins pêcheurs et conseil général de Vendée créent une flotte anti-marée noire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X