Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Assises des libertés locales : l’Auvergne prône la culture de la péréquation

Publié le 11/12/2002 • Par La Rédaction • dans : France

En présence de quelque 1200 personnes et de Nicole Ameline, ministre déléguée à la parité et à l’égalité professionnelle, les assises des libertés locales d’Auvergne se sont tenues le 9 décembre à Clermont-Ferrand. De cette nouvelle étape de la décentralisation, l’ancien président de la République et président du conseil régional d’Auvergne, Valéry Giscard d’Estaing attend plus de proximité et de simplicité pour un coût global constant voire inférieur. Il exige que la collectivité qui prendrait une compétence accepte de l’assumer financièrement à condition que l’Etat lui donne un niveau de ressources suffisant pour l’exercice normal de cette fonction. En évoquant les routes nationales, il a remarqué « ce n’est pas parce que nous ne demandons pas cette compétence qu’il ne faut pas nous la proposer ». Outre le tourisme et la culture, il a noté que l’environnement pourrait être mieux géré au niveau régional ou local. En matière d’expérimentation, il souhaiterait que la région gère les fonds européens. Enfin, il considère que la solidarité financière doit se faire dans une culture de péréquation. « Nous n’avons pas inventé le relief et l’altitude » ajoute Jacques Barrot, président du conseil général de Haute-Loire, tout en réclamant la compétence de l’insertion ou de la police de l’eau. Pour René Souchon, maire d’Aurillac, la péréquation doit être l’un des préalables. « Dans les territoires fragiles, on attend des moyens pour réduire la fracture territoriale en fonction de toute une série de critères objectifs. Les services publics doivent prendre en compte des critères autres que purement quantitatif. »
Vincent Descœur, président du conseil général du Cantal, a développé l’idée de zones franches rurales tandis que Gérard Dériot, son homologue de l’Allier, réclame une réforme de la fiscalité locale. Jean Proriol, vice-président du conseil régional, considère que la formation professionnelle doit revenir à la région au même titre que le développement économique, l’artisanat, la culture ou la gestion des déchets de production. Pour lui, la région doit donner son point de vue sur les grandes infrastructures mais pas devenir opérateur de réseau pour les TIC. Pierre-Joël Bonté, président du conseil général du Puy-de-Dôme, se déclare attaché aux rôles de l’État. Serge Godard, maire de Clermont-Ferrand, déplore qu’il ne soit pas plus question des communes et de l’intercommunalité pendant que Pierre-André Périssol, député-maire de Moulins, associe développement économique et formation professionnelle.
Frédéric Pigot

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Assises des libertés locales : l’Auvergne prône la culture de la péréquation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X