Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Rémunérations

Gel de l’avancement des fonctionnaires : le Premier ministre rassure les syndicats

Publié le 17/02/2014 • Par Agathe Vovard • dans : France, Toute l'actu RH

Les organisations syndicales sont rassurées. Par un courrier de Jean-Marc Ayrault en date de vendredi 14 février 2014, elles ont reçu la confirmation que le déroulement de carrière des fonctionnaires ne serait pas gelé.

La rumeur courait depuis plusieurs semaines. Au point que les syndicats avaient exigé un engagement écrit pour poursuivre les négociations sur les carrières et les rémunérations.  Le Premier ministre confirme dans une lettre envoyée vendredi 14 février aux secrétaires généraux des organisations syndicales « qu’il n’y aura pas de baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires et qu’aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler l’avancement des agents publics ».

Modèle à rénover – Jean-Marc Ayrault insiste aussi sur la nécessité de « rénover notre modèle de fonction publique pour en assurer la pérennité et apporter un meilleur service aux Français ».

« Nous devons renforcer la confiance de nos concitoyens vis-à-vis des services publics, assurer une plus grande transparence sur notre gestion et veiller à la parfaite exemplarité des employeurs publics », souligne aussi le Premier ministre dans son courrier.

Parfaite exemplarité des employeurs publics – Les syndicats se disent soulagés. « Victimes d’un blocage du point d’indice depuis quatre ans, travaillant dans des conditions souvent dégradées, cibles d’un « fonctionnaire bashing » trop souvent convenu, les agents n’auront donc pas à subir une injustice supplémentaire », souligne notamment l’Unsa.

Lors de la réunion du 13 février lors de laquelle les syndicats avaient posé comme préalable à la poursuite des négociations une clarification de la part de Jean-Marc Ayrault, le ministère de la Fonction publique devait présenter un programme de réunions pour des discussions sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations.

Trois cycles de négociations – Selon la dernière version disponible du document, trois cycles sont a priori prévus. Deux premières réunions devraient être organisées, en mai, sur le cadre triennal 2015-2017 et les outils de la politique salariale. Ensuite, cinq rendez-vous seraient programmés entre juillet et octobre prochains, sur les niveaux et diplômes des catégories statutaires, la structuration des corps et cadres d’emplois en grades, les avancements et les durées de carrière. Enfin, un dernier cycle de six réunions devrait se tenir entre décembre et février 2015. Thèmes abordés : de nouveaux espaces de rémunération, un nouvel équilibre entre l’indiciaire et l’indemnitaire, ainsi que la transparence des régimes indemnitaires.

Ce calendrier pourrait encore évoluer lors de la prochaine rencontre entre le ministère et les organisations syndicales, qui n’est pas encore fixée.

2 Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gel de l’avancement des fonctionnaires : le Premier ministre rassure les syndicats

Votre e-mail ne sera pas publié

mac

18/02/2014 09h23

Oui mais… qui croit encore aux promesses de ce gouvernement qui change d’avis comme de chemises?

SCEPTIQUE

18/02/2014 05h43

Comment croire le Premier Ministre. On le sait les sondes sont envoyées et appliquées en fonction des réactions. Celle-ci a été lancée maladroitement à 40 jours des élections Municipales mais dès le deuxième tour le tour de vis sera mis en place et peut-être que Jean Marc Ayrault ne sera plus là, donc le suivant dira que les promesses n’engageaient que le précédent et l’affaire est dans le sac.
Regardez le dialogue social : INEXISTANT et même au contraire on tape très fort sur les syndicalistes actifs et non compromis ,pour les faire taire: Normal élections professionnelles en fin d’année et pour réaliser des économies sur le dos des agents ils ne faut personne pour dénoncer les injustices.Pourtant c’était un thème de campagne de François Hollande. Elle belle la promesse!
Si à la tête de la direction des syndicats on croit ces balivernes, alors on peut tous jeter nos cartes d’adhérent à la poubelle car mis à part 50% de réduction d’impots ça ne vaut rien !
Tout d’abord je vais suggérer qu’à la tête des différentes collectivités on invite les directeurs à muter pour obtenir de l’avancement ….comme ils le demande à leur agents. On s’applique la politique que l’on veut instaurer. Oncoupe le cordon entre la medecine du travail et la collectivité.Le medecin du travail devrait être INDEPENDANT afin de prendre son rôle au sérieux et non pas dépendre de la direction de la collectivité qui ….le paie.
Monsieur Ayrault les trois fonctions publiques sont actuellement sur un baril de poudre et si vos ministres des trois fonctions y compris le ministre de l’intérieur ne le mesurent pas c’est bien dommage. Vous pensez réellement que les gens vont souffrir longtemps avec des salaires à 1250 euros alors que vous envisagez pour améliorer la rentabilité d’augmenter le nombre d’heures sans augmenter le salaire, alors que c’est tout simplement une baisse du coût horaire. Si vous programmez vos réunions jusqu’en février 2015 pour parler de l’évolution de carrière et du « dégel » du point d’indice, c’est que vous avez juste l’intention de gagner du temps et de ne rien lâcher, tiens vous pourriez être à la CGT qui chante on ne lache rien dans ses manifs !

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X