Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Les fonctionnaires ressentent de plus en plus de discriminations à leur encontre

Publié le 04/02/2014 • Par Agathe Vovard • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

La dernière version du baromètre sur la perception des discriminations au travail, présentée lundi 3 février 2014 par le Défenseur des droits et l'Organisation internationale du travail, fait froid dans le dos. Les agents de la fonction publique sont de plus en plus nombreux à se déclarer victimes de discriminations. Et celles venant de collègues ou d'usagers sont en hausse.

Avec 31 % de répondants qui affirment avoir été victimes d’une discrimination dans le cadre de leur travail, le secteur public passe devant le privé, où 29 % des personnes interrogées font ce constat. Les agents publics n’étaient « que » 22 % dans ce cas en 2009.

Signe de la crise économique et du durcissement des relations sociales ? Les salariés du privé, « peut-être encore plus fragilisés, pensent dans le même temps que la fonction publique est plus épargnée par les discriminations » (32 %, + 12 points par rapport à 2009), souligne Maryvonne Lyazid, adjointe du Défenseur des droits.

Apparence physique en 2è position – Certains éléments en revanche ne changent pas. Les discriminations liées au genre arrivent toujours en tête des réponses (29 %).
Mais le deuxième facteur de discriminations cité est nouveau : il s’agit de l’apparence physique (22 % des réponses dans le public). Puis viennent la grossesse et la maternité (19 %), l’origine ethnique (16 %) et le jeune âge (15 %).

Les jeunes, une cible particulièrement exposée – Dans le baromètre 2014, un focus sur les jeunes montre que ce public cite comme premier critère discriminant son âge (43 %, contre 4 % chez les 35 ans et plus). Les personnes interrogées se déclarent aussi témoins d’un nombre élevé de discriminations à l’égard des jeunes, notamment lors de leur embauche.

Les difficultés vécues par les jeunes ne s’arrêtent pas là. Les attentes des employeurs en termes d’expérience pour occuper un emploi constituent la première difficulté soulevée par les agents publics (42 %, contre 32 % pour les salariés du privé).
Et 35 % des répondants du public ont déjà été témoins de la situation suivante : un recours abusif à de jeunes stagiaires pour effectuer des tâches normalement confiées aux agents de l’administration. 43 % des agents publics affirment en outre avoir été témoins du recrutement d’un jeune sur un emploi inférieur à ses compétences…

Multiplication des formes de discriminations – Les cas dans lesquels les personnes interrogées se retrouvent discriminées sont également lourds d’enseignements. On observe « une multiplication des formes de discriminations », souligne Jérôme Fourquet, de l’Ifop, qui a réalisé le baromètre. Ainsi, si la plupart des situations discriminantes ont lieu dans le cadre de relations hiérarchiques ou avec l’administration, les réponses montrent un accroissement des problèmes entre collègues (le nombre de réponses est passé de 22 % l’an dernier à 34 %), et avec les usagers (9 % à 17 % de réponses cette année).

Enfin, face à ces difficultés, les moyens existants ne sont pas utilisés. 37 % des agents publics concernés n’ont pas agi. « Le secteur de l’emploi est le secteur où les saisines du Défenseur des droits sont les plus importantes (50 %) mais aussi les plus stables (54 % du privé et 46 % du public) », souligne Maryvonne Lyazid. Des données qui laissent penser que la lutte contre les discriminations a encore de beaux jours devant elle…

2 Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les fonctionnaires ressentent de plus en plus de discriminations à leur encontre

Votre e-mail ne sera pas publié

Mister bean

05/02/2014 08h41

Tout cela est malheureusement vrai mais depuis l’arrivée du socialisme à la tête de ce gouvernement les discriminations syndicales et entraves à la fonction syndicale sont de plus en plus fortes sauf à accepter la compromission.
Ainsi on voit de plus en plus le refus du dialogue social, des sanctions stupides et non avérées etc…contre les syndicalistes juste pour faire taire les défenseurs des droits dans la collectivite.

François

05/02/2014 11h54

Je ne doute pas qu’il y ait des discriminations, mais les personnes qui témoignent ne font que dire leur « ressenti.
Si on cherche bien on trouvera toujours une bonne raison pour justifier son échec dans un entretien de recrutement, alors que parfois la réponse est très simple « quelqu’un a été meilleur que moi ».
En ce qui concerne les jeunes nommés sur des emplois inférieurs à leurs compétences, il n’y a pas de quoi se lamenter. Qui n’a vu postuler sur des emplois d’adjoint des personnes qui ont bac + 2 ou au delà. Faut-il leur interdire de postuler et leur refuser un premier emploi ? Ce sera une discrimination par le diplôme cette fois, en écartant délibérément ceux qui sont trop diplomés.
Plus inquiétante est l’augmentation du sentiment de discrimination entre collègues. La communication interne a un rôle à jouer dans ce domaine, pour que l’on apprenne à mieux comprendre nos différences et à vivre ensemble avec.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X