Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Formation

Transfert de l’apprentissage aux régions : les professionnels veulent aller plus loin

Publié le 27/03/2003 • Par La Rédaction • dans : France

« Nous commençons vraiment à nous demander à quoi sert cette nouvelle phase de décentralisation, si elle ne s’accompagne pas d’un véritable transfert de compétences et de moyens », constate Janine Jarnac, la présidente du Comité de coordination des programmes régionaux d’apprentissage et de formation professionnelle continue (CCPR), qui tenait sa réunion plénière à Rennes le 26 mars. Les collèges régions et organisations professionnelles du CCPR ont décidé de rendre un avis négatif sur le projet de décret relatif à la taxe d’apprentissage et au transfert aux régions des primes aux employeurs d’apprentis. La réforme à venir prévoit en effet que les régions devront payer les TPG pour assurer la gestion des primes. Les conseils régionaux réclament quant à eux que les moyens humains nécessaires à la réalisation de cette mission leur soient donnés en même temps que le transfert de compétences. Certaines régions envisagent déjà de ne plus verser les primes, ce qui aurait pour conséquence immédiate de bloquer le système.
Autre point de friction : l’annonce faite ces derniers jours par courrier à certaines catégories de personnels d’Etat -conseillers d’information et d’orientation, médecins et assistantes sociales scolaires, techniciens et ouvriers de services (TOS) – de leur transfert aux régions au 1er janvier prochain, sans concertation préalable. Il semblerait par ailleurs que l’Etat souhaite garder dans son giron les stages d’insertion et de formation à l’emploi (SIFE) alors que les stages d’adaptation à l’emploi (SAE) et les ateliers pédagogiques personnalisés (APP) pourraient revenir aux régions.
Xavier Debontride

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Transfert de l’apprentissage aux régions : les professionnels veulent aller plus loin

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X