Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Les petites villes réfléchissent à l’accueil des gens du voyage

Publié le 10/04/2003 • Par La Rédaction • dans : France

Le vote de la loi sur la sécurité intérieure a placé la question de l’accueil des gens du voyage au centre de l’actualité en prévoyant des sanctions pour le stationnement sauvage de caravane. Une disposition qui, selon le Conseil constitutionnel, ne pourra être appliquée dans les communes ne respectant pas la loi Besson de juillet 2000. Car « la persistance du stationnement sauvage est la réponse des gens du voyage à l’insuffisance des aires existantes », comme le souligne le livre blanc que vient de publier l’Association des petites villes de France (APVF). Un rapport qui fait état du retard des schémas départementaux d’accueil alors que, selon l’APVF, leur mise en œuvre constitue un « devoir collectif ». Pour l’association, la solution se trouve avant tout du côté de la concertation avec les gens du voyage, permettant d’installer des aires d’accueil adaptées à leurs besoins. L’APVF souligne par ailleurs que les aides financières proposées par l’Etat peuvent rendre les opérations d’aménagement des aires d’accueil pratiquement neutres pour les finances communales. L’intercommunalité semble être en outre une option à privilégier. Elle présente l’avantage de mutualiser les moyens d’investissement et de gestion et de favoriser une complémentarité entre les différentes structures d’accueil.
Fabienne Supiot

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les petites villes réfléchissent à l’accueil des gens du voyage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X