Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Christine Chauvet, présidente du conseil de surveillance de la CNR

Publié le 11/07/2003 • Par La Rédaction • dans : France

Christine Chauvet, conseillère municipale de Saint-Cloud (UMP), vice-présidente du CES Ile de France et ex secrétaire d’Etat au commerce extérieur du gouvernement Juppé, a été élue présidente du conseil de surveillance de la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) par huit voix contre cinq à Thierry Cornillet (UDF), député européen et vice-président du conseil régional Rhône-Alpes, candidat soutenu par les collectivités locales. Le conseil de surveillance est composé de 4 membres nommés (2 représentants des salariés et 2 de l’Etat) et de 9 membres élus : 3 représentants des collectivités locales (Thierry Cornillet, Jean-Marc Coppola, vice-président de PACA et Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches du Rhône) ; 3 d’Electrabel/Suez et 3 de la Caisse des Dépôts, dont Christine Chauvet. C’est donc une élue de la région parisienne, soutenue par l’Etat, qui siégera à la tête de la future instance. Les collectivités riveraines du Rhône en revendiquaient la présidence au nom d’un pacte d’actionnaires garant des missions d’intérêt général et de leur proximité avec le fleuve. Mises à part d’évidents apparentements politiques, cette logique de proximité était difficile à soutenir alors même que des collectivités riveraines (Lyon et le conseil général du Rhône) se sont désengagées de la CNR au profit d’Electrabel. Au terme de la recomposition en cours du capital de la CNR, Electrabel (filiale du groupe Suez) devrait être l’actionnaire privé unique (avec 48% environ) aux côtés de la Caisse des Dépôts et des collectivités, représentantes de « la majorité publique » conformément à la loi.
Claude Ferrero

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Christine Chauvet, présidente du conseil de surveillance de la CNR

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X