Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Dossiers clés de 2014

Politique de la ville : une réforme pour remettre la géograpie prioritaire à plat

Publié le 08/01/2014 • Par Hugo Soutra • dans : Dossiers d'actualité

Dans un contexte de dégradation continue des indicateurs socioéconomiques dans les banlieues, la « nouvelle politique de la ville » voulue par le ministre délégué François Lamy doit prendre forme cette année, avec une remise à plat de la géographie prioritaire à la clé.

Après avoir été adopté le 27 novembre par l’Assemblée nationale, le projet de loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine sera soumis le 14 janvier au Sénat. En procédure d’urgence, le texte devrait être promulgué avant les élections municipales.

Moitié moins de communes bénéficiaires – Les intercommunalités abritant des quartiers défavorisés auront ensuite jusqu’à la fin de l’année pour signer des contrats de ville alliant la cohésion sociale et la rénovation urbaine, mais aussi créer des « conseils citoyens » destinés à faire porter des projets locaux par les habitants des quartiers prioritaires.

Mesure phare de cette réforme : le resserrement de la géographie prioritaire qui, sur la base du seul critère de pauvreté, abaissera le nombre de quartiers bénéficiaires des crédits spécifiques de 2 500 à 1 300. Une liste des communes concernées devrait être présentée en avril ou mai.

L’ambition de la réforme engagée par François Lamy est de « mobiliser le droit commun » en obtenant des ministères et des collectivités territoriales une plus grande implication financière. Un défi de taille qu’aucun ministre, jusqu’alors, n’est parvenu à relever.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Politique de la ville : une réforme pour remettre la géograpie prioritaire à plat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X