Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Mobilisation de l’Aquitaine et du pays Basque espagnol pour le TGV côté espagnol

Publié le 04/12/2003 • Par Claudia Courtois • dans : France

Le président de la région Aquitaine, Alain Rousset, a rencontré son homologue de la communauté autonome d’Euskadi, Juan José Ibarretxe, le 3 décembre à Irun. Tous deux protestaient contre l’absence de l’inscription de la liaison Dax-Vitoria du TGV Sud-Europe Atlantique (SEA) dans le programme européen “ Quickstart ”, définissant les investissements transfrontaliers de 29 projets prioritaires de réseaux transeuropéens de transports. Ils ont signé une déclaration commune, demandant à leurs gouvernements respectifs de se mobiliser pour réintégrer ce maillon transfrontalier dans “ Quickstart ”, à l’occasion du conseil des ministres européens des 12 et 13 décembre prochain. Ils avancent principalement trois arguments : ce segment s’intègre dans un projet de dimension européenne car il constitue “ le point de rencontre des réseaux espagnols et français du futur TGV Paris-Madrid ” ; Il présente toutes les caractéristiques demandées par le programme européen : transfrontalier, environnement, lancement rapide. Enfin, les travaux seront bientôt lancés, côté espagnol entre Vitoria et Irun, d’ici à trois ans. Dès le 1er décembre, le conseil général des Pyrénées-Atlantiques et les Chambres de commerce et d’industrie de Pau et de Bayonne avaient également contesté cette décision.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Mobilisation de l’Aquitaine et du pays Basque espagnol pour le TGV côté espagnol

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X