Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Formation

Les gardes champêtres interpellent le CNFPT sur leurs besoins de formation

Publié le 31/12/2013 • Par Pascal Weil • dans : Actu experts prévention sécurité

Dans un courrier daté du 1er décembre, le président de la Fédération nationale des gardes champêtres (FNGC), Jacques Armesto, interpelle le président du CNFPT, François Deluga, sur leurs « besoins de formation spécifiques » et la mise en place de formations en matière de police de l’environnement. En point de mire également, la future « police territoriale », qui nécessite aujourd’hui « la fusion des référentiels respectifs » des gardes champêtres et policiers municipaux.

Dans un courrier daté du 1er décembre 2013 adressé au président du CNFPT, François Deluga, le président de la Fédération nationale des gardes champêtres (FNGC), Jacques Armesto, relève que « le Code de l’environnement qui a été modifié de façon conséquente par ordonnance est entré en vigueur le 1er juillet dernier sans que pour autant les gardes champêtres, pourtant compétents, reçoivent la moindre formation ou information adéquate. »

Des compétences accrues – Un texte jugé « très important » qui « accroit notre rôle et conforte les gardes champêtres comme étant des agents spécialement chargés de rechercher toutes les atteintes à l’environnement et de les réprimer » et qui a élargi « nos prérogatives judiciaires », indique Jacques Armesto.

Ainsi, ces agents se voyant à ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les gardes champêtres interpellent le CNFPT sur leurs besoins de formation

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X