Billet

La disparité des prix de l’eau, un atout à conserver !

Par et , Directeur général des services techniques • Club : Club Techni.Cités

Artusius - Fotolia

En France, le prix du mètre cube d’eau n’est pas le même selon les territoires. Ces inégalités sont régulièrement mises en cause, en particulier par les associations de consommateurs. Et pourtant, ces inégalités n’ont rien d’inégalitaire...

Une nouvelle fois, une publication récente de la Confédération nationale du logement (CNL) pointe ainsi le fait qu’en France, il existe une grande disparité dans le prix de l’eau (et de l’assainissement) payé par les usagers. Et à partir de ce constat, la CNL affirme, sans analyse à l’appui, que ces résultats sont « représentatifs d’une inégalité de traitement du citoyen » avec un sous-entendu récurrent : ceux qui paient le moins cher seraient mieux lotis que les autres…

Hormis certains cas extrêmes – qui apparaissent effectivement étonnants et qu’il faudrait pouvoir analyser précisément – en quoi des prix différents traduiraient-ils une inégalité ? Bien au contraire, ce sont des prix identiques qui constitueraient une inégalité des usagers du service. La constitution du prix de l’eau est en effet le résultat de nombreux facteurs qui dépendent de l’histoire du territoire, de l’intercommunalité, des conditions techniques locales et de choix politiques successifs.

Gestion locale = tarifs différenciés – Produire de l’eau à partir d’une source gravitaire non traitée, d’une station de pompage mobilisant de l’énergie ou d’une eau de surface nécessitant une unité de traitement, ce n’est à l’évidence pas le même coût. Gérer 35 000 compteurs individuels pour 100 000 habitants ou seulement 93 000 compteurs collectifs pour 2,2 millions d’habitants (le cas de Paris) : les coûts induits sont différents.

De même, les investissements réalisés dépendent des situations locales mais aussi des arbitrages politiques. Chaque DST ou directeur d’un service de l’eau le sait. Le programme pluriannuel d’investissement qu’il propose et sur lequel il argumente fait l’objet d’arbitrages selon les priorités politiques locales affichés par les élus : protection de la ressource, sécurisation de la distribution par un maillage des réseaux, gestion patrimoniale et réduction des fuites, extension des réseaux liée à l’urbanisation, etc. Le débat sur ces priorités s’inscrit de plus dans un contexte d’orientation budgétaire local, selon la décision d’augmenter ou non le prix ou même de le faire baisser… Dans ces conditions, avoir comme objectif d’harmoniser le prix de l’eau vers un prix moyen unique, c’est remettre en cause cette gestion locale et la libre administration des territoires qui la sous-tend.

Dans le même ordre d’idée, les Agences de l’eau et les Conseils généraux mettent en place, dans un cadre national, des politiques d’aides financières qui répondent à des situations et des enjeux locaux différents.

Pour un prix identique, il faudrait donc une politique unique et uniforme que seul l’Etat peut imposer ! On peut donc s’étonner de l’étonnement des associations devant la disparité de ces tarifs…

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les ressources de l’île d’Houat contre le stress hydrique

    La pénurie en eau est une histoire ancienne sur les îles, mais elle s’accroît avec la pression touristique. L’insularité hydrique fait de ces territoires de véritables laboratoires de la préservation de la ressource en eau. Exemple à Houat, dans le Morbihan. ...

  • « Le vélo progresse à une vitesse folle »

    En plus de coordonner les réseaux cyclables au niveau national, l’association Vélo et territoires, ex-Départements et régions cyclables, se veut force de proposition auprès du gouvernement. Sa présidente, Chrystelle Beurrier, explique ses objectifs à ...

  • L’utilisation des biens acquis par la voie du droit de préemption

    Obligation d’utiliser ou non le bien préempté pour son objet initial, procédure de rétrocession, dommages et intérêts dans certaines conditions, droits et obligations des occupants… la collectivité doit maîtriser les conditions dans lesquelles des ...

  • L’écotaxe ressort des cartons sous forme de vignette

    Proposée en début d’année pour financer le réseau routier, l’instauration d’une vignette pour les poids lourds pourrait être intégrée dans la loi d’orientation des mobilités. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X