Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité publique

Renforts policiers: « sous-dotée », la Seine-Saint-Denis s’estime défavorisée par rapport à Paris

Publié le 04/12/2013 • Par Hugo Soutra • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

Alors que le maire de Paris a annoncé que 332 gardiens de la paix seraient prochainement affectés aux commissariats de la capitale, les départements périphériques "sous-dotés" ne parviennent pas à savoir combien de policiers viendront renforcer les équipes en place. Pour le président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, il est pourtant grand temps de "remédier aux inégalités territoriales."

La capitale profiterait-elle de son statut pour faire entendre sa cause auprès du ministère de l’Intérieur ? C’est la question que se pose ouvertement… le président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel.

Alors qu’une cérémonie d’accueil des personnels de la police nationale a été organisée mercredi 4 décembre dans la cour d’honneur de la préfecture de police sur l’Île de la Cité à Paris, le maire de Paris a annoncé lui-même que 332 des 700 effectifs supplémentaires octroyés à l’agglomération parisienne(1)) seront affectés spécifiquement à la capitale (lire le premier encadré).

« Besoins urgents » – Si le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a justifié cette dotation par le fait que sa ville avait « perdu 1 600 policiers entre 2009 ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Renforts policiers: « sous-dotée », la Seine-Saint-Denis s’estime défavorisée par rapport à Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X