Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Le Centre régional des lettres menacé en Languedoc-Roussillon

Publié le 21/06/2004 • Par François Cusset • dans : France

Écrivains, philosophes, éditeurs, artistes, intellectuels d’horizons divers, français et étrangers : ils sont déjà plus d’un millier à avoir signé une pétition lancée le 9 juin pour « s’opposer catégoriquement à la fermeture du Centre régional des lettres du Languedoc-Roussillon ». Car depuis l’élection de Georges Frêche (PS) à la présidence de la région, la pérennité de ce CRL – le seul de France à être intégré à un conseil régional – est fortement menacée. Inaccessible au public depuis fin avril, activités suspendues par un vote de l’assemblée régionale mi-mai, non renouvellement annoncé des contrats de son personnel (13 contractuels sur 15 personnes) : l’avenir du CRL, en tout cas dans sa forme actuelle, semble plus que compromis. Même si « aucune décision définitive ne sera prise avant de connaître les résultats des cinq audits sur les finances et le fonctionnement de l’institution sous la précédente équipe », indique-t-on du côté de l’hôtel de région. Principal reproche adressé par Georges Frêche au CRL : « Une région n’a pas vocation à soutenir des maisons d’édition ». Or, explique un proche du CRL, « les aides directes apportées aux éditeurs ne représentent qu’un sixième du budget de 1,3 million d’euros ». Structure associative à sa création en 1985, le CRL est ensuite devenu organisme satellite de la région avant de lui être pleinement intégré en 1996. Outre le soutien aux éditeurs régionaux, il s’était donné pour missions l’aide aux écrivains et traducteurs, ainsi que l’organisation de colloques et d’expositions.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le Centre régional des lettres menacé en Languedoc-Roussillon

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X