Environnement

Enfouissement de la ligne à très haute tension

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Réseau transport d’électricité (RTE) peut sans doute dire adieu à son projet de construction d’une ligne à très haute tension sur pylônes dans le parc régional naturel de la Brière, au nord de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Roselyne Bachelot, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, demande au gestionnaire public d’engager une nouvelle étude sur l’enfouissement de cette ligne dans les marais. Et ce, alors que le tribunal administratif de Nantes avait débouté, mardi 2 juillet, trois associations qui avaient déposé des recours contre l’arrêté ministériel de décembre 2000 la déclarant d’utilité publique. RTE prévoyait de débuter le chantier, estimé à 7,6 millions d’euros, dès cet été. L’enfouissement entraînerait un surcoût de 10 millions d’euros et un retard de cinq à sept ans.
Jacques Le Brigand

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X