Environnement

Risques : le gouvernement ajoute un volet dépollution des sols au projet Bachelot

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Le Sénat a adopté, le 6 février, le projet de loi sur « la prévention des risques technologiques et naturels et la réparation des dommages ». Les sénateurs ont voté les amendements gouvernementaux inspirés par « l’affaire Metaleurop », instaurant des garanties financières dédiées à la dépollution et à la remise en état des sites après fermeture. Ces derniers permettront de renforcer, pendant l’activité des installations, les mécanismes de vérification des capacités financières des entreprises pour faire face à leurs obligations de remise en état des sites. Le préfet pourra demander la constitution de garanties financières dont le champ, actuellement restreint aux carrières, installations de stockage de déchets et usines Seveso, sera étendu par décret pour couvrir les usines susceptibles d’occasionner des pollutions importantes.
Pour le reste, les sénateurs ont édulcoré certaines dispositions du texte. Ils ont supprimé l’obligation de réunion avec les riverains lors de l’enquête publique réalisée dans le cadre d’une demande d’autorisation pour les usines de type « Seveso seuil haut » (670 établissements à hauts risques sur 1 250 soumis à la directive européenne). La ministre de l’Ecologie a proposé un amendement imposant l’avis du comité local d’information et de concertation (Clic), créé par la loi autour des sites Seveso et associant collectivités, industriels et salariés. Ce dernier a été repoussé. Les sénateurs se sont aussi opposés à la création d’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) élargi aux représentants des sous-traitants.
Laurence Madoui

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X