Sécurité civile

Six mille personnes évacuées à Rennes

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

C’est une opération spectaculaire qui s’est déroulée mardi 4 mars en plein centre de Rennes, avec l’évacuation de 6.000 habitants après la découverte d’une bombe anglaise de 250 kg datant de la deuxième guerre mondiale. Les services de l’Etat et de la ville ont mobilisé les grands moyens pour assurer le déminage. Pas moins de 500 fonctionnaires de l’Etat, sous la houlette de la préfète de Région Bernadette Malgorn et 200 territoriaux ont été impliqués dans l’organisation. Le service municipal de la voirie a notamment envoyé une équipe d’une quinzaine de personnes pour diffuser les consignes d’évacuations dans les deux mille logements concernés par le périmètre de sécurité établi autour du chantier où l’engin avait été trouvé le 20 février. 500 barrières métalliques ont été dressées pour boucler les accès au site. La ville avait aussi prévu de distribuer quelque 500 repas et la salle de spectacles du Liberté a été louée pour l’occasion afin d’accueillir les personnes qui le souhaitaient. Elles furent finalement une centaine à s’y rendre. L’opération conduite avec succès par les démineurs de Nantes, s’est finalement achevée vers 12h45. Les services de la DDASS ont également été sur le pied de guerre, pour transporter les personnes âgées et dépendantes qui ne pouvaient se déplacer seules.
Difficile de chiffrer le coût d’une telle opération : les premières estimations font état d’une facture de l’ordre de 120 000 euros en raison de l’ampleur de la mobilisation des personnels et des matériels. Elle contraste en tout cas avec les faibles moyens financiers dont disposent le service déminage du Ministère de l’Intérieur : un budget annuel inférieur à 4 millions d’euros et 150 démineurs civils seulement, pour quelques 500 à 600 tonnes d’engins traités chaque année. On comprend mieux pourquoi, dans ces conditions, le soutien logistique des collectivités locales s’avère être déterminant.
Xavier Debontride

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X