Education

Un patrimoine universitaire dégradé

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Depuis quinze ans, le patrimoine immobilier universitaire est passé de 9 à 17 millions de mètres carrés, notamment dans le cadre de la contractualisation entre l’Etat et les collectivités locales. Tel est le constat que dresse le rapport sénatorial du 18 mars 2003, rédigé au nom de la commission des affaires culturelles par Jean Léonce-Dupont, sénateur (UC) du Calvados. Si la contractualisation a eu des effets très positifs, elle n’a pas permis une répartition optimale des financements et elle a parfois entraîné une dilution de la carte universitaire. Autre constat alarmant, les carences des conditions de sécurité dans environ un tiers des établissements, notamment en matière d’incendie. La commission s’est interrogée sur un éventuel transfert de la gestion du patrimoine aux régions, et rapporte les réticences des présidents de région et de la communauté universitaire. Elle propose donc d’agir par la voie de l’expérimentation.
D.G.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X