[Opinion] Urbanisme

Le PLU interco exige une nouvelle gestion du territoire

| Mis à jour le 13/11/2013
Par et , Président de la communauté de communes du Pays de Livarot (23 communes, 7 000 hab., Calvados), conseiller général du canton de Livarot et maire de Livarot • Club : Club Techni.Cités

Après la communauté de communes (CC) cœur Côte fleurie, celle du pays de Livarot est la deuxième à approuver son plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) dans le Calvados.
Située au sud-est du département, la CC du pays de Livarot s’est engagée dans cette démarche en 2005. La réalisation d’un tel document a permis de fédérer les élus des 23 communes autour d’un même intérêt : le devenir de leur territoire pour les dix prochaines années. L’élaboration du PLUI a permis de mener une réflexion commune sur les politiques d’aménagement, d’environnement, d’habitat et de déplacement. Ce document d’urbanisme permettra d’anticiper les évolutions nécessaires au développement et à la préservation du territoire communautaire. Il a pour ambition de créer un territoire dynamique s’intégrant à l’ensemble du pays d’Auge.

Jusqu’à aujourd’hui, seules les communes de Fervaques et de Livarot appliquaient un plan d’occupation des sols, les 21 autres ne disposant pas de document d’urbanisme étaient régies par le Règlement national d’urbanisme. Le PLUI détermine à présent les zones constructibles : futurs secteurs d’urbanisation, voirie et équipements, protection du patrimoine et de l’environnement…

L’aménagement du territoire comprend diverses thématiques telles que l’habitat, les déplacements, l’activité économique, les services qui ne s’arrêtent pas aux limites communales mais intègrent un territoire plus large. Le PLUI est basé sur un projet commun des 23 communes en prenant en compte les diversités locales.
L’élaboration de ce document a modifié leurs habitudes d’urbanisation.

Comme l’impose la législation en matière d’urbanisme, les élus ont choisi de réduire le mitage en zone agricole et de densifier l’habitat au sein des bourgs afin de réduire la consommation d’espaces agricole et naturel, et les coûts d’aménagement des voiries et réseaux divers. Cette politique favorise le renforcement des lieux de vie (commerces, services, écoles, etc.).

Le plan local d’urbanisme intercommunal devra être révisé au plus tard pour le 1er janvier 2017 afin d’être compatible avec la loi portant engagement national pour l’environnement. De nouvelles dispositions vont devoir être prises en compte comme le bilan de la consommation d’espace ou la trame verte et bleue.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X