En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

Droits de l'homme

La Moselle suspend son accueil de mineurs étrangers isolés

Publié le • Par • dans : Actu juridique, Régions

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

Le département de la Moselle a décidé de ne plus accueillir de nouveaux mineurs étrangers jusqu'à la fin de l'année, jugeant ses capacités d'accueil "gravement saturées", à l'instar de plusieurs autres départements ces derniers mois.

 

Le président du conseil général de la Moselle, Patrick Weiten (UDI), a rappelé que son département avait pris en charge 230 mineurs étrangers isolés l’an dernier et qu’il en accueillait encore 134 en octobre, mois où il a décidé cet arrêté.

Le quota initial fixé pour cette année par l’Etat n’était que de 24 jeunes étrangers pour la Moselle, a-t-il souligné.

Surpopulation du centre départemental de l’enfance - Il a aussi fait part d’une « situation de surpopulation du centre départemental de l’enfance », avec 450 jeunes hébergés pour 390 places, selon le texte de son arrêté. « Ce contexte compromet gravement la qualité de prise en charge éducative de l’ensemble des mineurs », a-t-il estimé.

M. Weiten a également regretté « une absence d’efficacité du dispositif de répartition des jeunes étrangers isolés » entre les départements, ainsi qu’une « absence de transparence » des quotas affectés à chaque département.

La Moselle prévoit de faire une évaluation pour envisager la poursuite ou non de cette suspension « à la fin de l’année 2013 au plus tard, ou à tout moment au vu d’une évolution significative et efficiente du dispositif national », selon son arrêté.

Plusieurs autres départements comme le Loiret, la Côte-d’Or, le Bas-Rhin et la Mayenne ont pris des mesures similaires ces derniers mois, pour les mêmes raisons. Certains d’entre eux, comme le Bas-Rhin, ont par la suite repris l’accueil de mineurs étrangers après avoir obtenu des garanties de l’Etat pour faire face à la saturation des capacités.

 

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Directeur technique de grotte, piroguier, œnologue...Ces métiers atypiques de la filière technique des collectivités

Sur 1,9 million de fonctionnaires territoriaux, quelques centaines exercent des métiers originaux, voire exceptionnels. S’ils ne sont guère représentatifs de l’ensemble de la FPT, ces oiseaux rares témoignent de la spécificité de certains territoires ...

Grand Paris : « Créer la métropole au 1er janvier 2016 semble intenable »

Après le passage en deuxième lecture de la loi NOTRe au Sénat fin mai, puis le vote à l’Assemblée nationale en juin, il restera moins de six mois, dont les deux mois d’été, pour mettre en œuvre la future métropole parisienne. Un calendrier impossible à ...

Les contrats de ville devront comporter un volet contre le racisme et l'antisémitisme

Le Premier ministre Manuel Valls a présenté le 17 avril 2015 un plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, doté de 100 millions d’euros sur trois ans et comportant une série de mesures axées sur la justice, l’école ou l’Internet. Les acteurs ...

Départements : les leçons de dix ans de transferts d’agents

L’expérience des départements, qui ont accueilli depuis dix ans plusieurs milliers d’agents de l’Etat, peut-t-elle servir aux mouvements d’agents à venir avec les lois Maptam et NOTRe ? En réponse, l’Observatoire social territorial de la MNT a réalisé ...

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Domaines juridiques Droits et libertés

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.