En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

0

Commentaire

Réagir
Imprimer

Droits de l'homme

La Moselle suspend son accueil de mineurs étrangers isolés

Publié le • Par • dans : Actu juridique, Régions

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

Le département de la Moselle a décidé de ne plus accueillir de nouveaux mineurs étrangers jusqu'à la fin de l'année, jugeant ses capacités d'accueil "gravement saturées", à l'instar de plusieurs autres départements ces derniers mois.

 

Le président du conseil général de la Moselle, Patrick Weiten (UDI), a rappelé que son département avait pris en charge 230 mineurs étrangers isolés l’an dernier et qu’il en accueillait encore 134 en octobre, mois où il a décidé cet arrêté.

Le quota initial fixé pour cette année par l’Etat n’était que de 24 jeunes étrangers pour la Moselle, a-t-il souligné.

Surpopulation du centre départemental de l’enfance - Il a aussi fait part d’une « situation de surpopulation du centre départemental de l’enfance », avec 450 jeunes hébergés pour 390 places, selon le texte de son arrêté. « Ce contexte compromet gravement la qualité de prise en charge éducative de l’ensemble des mineurs », a-t-il estimé.

M. Weiten a également regretté « une absence d’efficacité du dispositif de répartition des jeunes étrangers isolés » entre les départements, ainsi qu’une « absence de transparence » des quotas affectés à chaque département.

La Moselle prévoit de faire une évaluation pour envisager la poursuite ou non de cette suspension « à la fin de l’année 2013 au plus tard, ou à tout moment au vu d’une évolution significative et efficiente du dispositif national », selon son arrêté.

Plusieurs autres départements comme le Loiret, la Côte-d’Or, le Bas-Rhin et la Mayenne ont pris des mesures similaires ces derniers mois, pour les mêmes raisons. Certains d’entre eux, comme le Bas-Rhin, ont par la suite repris l’accueil de mineurs étrangers après avoir obtenu des garanties de l’Etat pour faire face à la saturation des capacités.

 

Haut de page

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Domaines juridiques Droits et libertés

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.