Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Monétiques

Les horodateurs à l’heure de l’euro

Publié le 03/09/2001 • Par La Rédaction • dans : France

A l’approche de l’automne, la plupart des quelque quarante mille horodateurs français se préparent à l’euro. Pour franchir cette étape, deux solutions : reprogrammer les sélecteurs de pièces ou installer de nouveaux sélecteurs. Schlumberger, qui occupe 80 à 85 % du marché, a choisi cette dernière option.  »Nous partons de sélecteurs neufs et nous livrons des « Kits euro », dotés d’une nouvelle étiquette tarif qui comprend plusieurs « eprom » – des composants qui emmagasinent le logiciel de la machine – et permet une personnalisation propre à chaque ville, » explique Jean Pernet, directeur commercial pour l’activité stationnement France. Mécaniquement, l’opération consiste simplement à déboîter l’appareil. La mise en place des « eprom » implique quant à elle une reprogrammation de la machine.
Le parc des horodateurs comporte plusieurs générations. Les appareils les plus anciens nécessitent une intervention manuelle, à la date voulue, avec l’installation d’un sélecteur qui accepte les deux monnaies pendant la période transitoire, puis uniquement les euros. Les machines les plus récentes ont été conçues en prévision du passage à la monnaie unique : pour celles-ci, il suffit d’une intervention informatique sur le terrain, à l’aide d’un PC portable et d’un jeton étalon qui prend en compte les éléments nécessaires à la programmation. Mais tout ceci suppose que les conseils municipaux aient voté les nouveaux tarifs… avec un ajustement pour obtenir un chiffre rond. Dans cette optique, certaines communes ont modifié leurs tarifs dès cet été, souvent à la hausse, estimant que ceux-ci n’avaient pas été augmentés depuis longtemps. Le coût du passage à l’euro d’un horodateur se situe de
2 500 francs (381 e) à 3 500 francs (534 e) selon les modèles. Bon nombre de villes sont d’ores et déjà prêtes pour le passage à l’euro de leurs horodateurs : Melun, Limoges, Biarritz, Dunkerque, Marseille, Lyon, Caen…

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les horodateurs à l’heure de l’euro

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X