Lagazette.fr

Publicité


0

Commentaire

Réagir
Imprimer

SPECTACLE VIVANT

L’AMF et l’Opéra national de Paris partenaires pour diffuser l’art lyrique sur tous les territoires

Publié le 02/10/2013 • Par Hélène Girard • dans : France

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

L’établissement public va mettre gracieusement son catalogue d’enregistrements à disposition des communes. Les mairies devront respecter un cahier des charges précis.

 

L’Association des maires de France (AMF) et l’Opéra national de Paris ont signé le 1er octobre 2013 une convention de partenariat pour une opération intitulée « Opéra d’été », qui commencera à l’été 2014. Selon les cosignataires, il s’agit d’ « aller à la rencontre de nouveaux spectateurs, sur tous les territoires ».
La convention prévoit que l’établissement public ouvre gratuitement aux mairies qui le souhaitent son catalogue d’enregistrements lyriques et chorégraphiques réalisés en direct l’année précédente (vidéo au format XD Cam, et DVD BluRay).

Gratuité et qualité technique -  Les communes doivent respecter certaines conditions. Les séances doivent être gratuites pour le public. Les diffusions doivent avoir lieu, de préférence, en plein air ou sur un site patrimonial. Soucieux que les œuvres ne soient pas dénaturées, l’Opéra national de Paris a demandé que le matériel utilisé (écran, projecteur, équipement de sonorisation…) réponde à des critères de qualité techniques stipulés dans un cahier des charges annexé à la convention signée par le maire.

Pour une municipalité qui devrait louer l’ensemble du matériel, le coût global est évalué à environ 15 000 euros. Une somme importante pour les petites communes. C’est pourquoi l’AMF a négocié avec l’établissement public la possibilité d’organiser les séances dans des salles, certaines communes disposant de lieux de diffusion bien dotées en matériel professionnel.

Une commune pourra rechercher des cofinancements publics et des partenaires privés. « Mais l’Opéra national de Paris aura un droit de regard sur les partenaires afin de préserver son image », précise-t-on à l’AMF. De son côté, l’opéra s’engage à obtenir les autorisations requises en matière de droit d’auteur, droits voisins et droit à l’image. Il garantit la commune contre tout recours à cet égard.

L’opération « Opéra d’été » fait suite à deux expérimentations réalisées l’été dernier : la diffusion, le 10 août à La Baule et le 16 août Bayonne, de « Carmen », de Georges Bizet, enregistré en décembre 2012 à l’opéra Bastille. Chaque soirée a réuni 5000 estivants.

Haut de page

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés Culture