Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Ferroviaire

Les Pays de la Loire avancent la part de financement de l’Etat pour moderniser une ligne ferroviaire

Publié le 30/09/2013 • Par Jacques Le-Brigand • dans : Actualité Club finances, Régions

Le conseil régional des Pays de la Loire va avancer le financement de l'Etat pour la deuxième phase des travaux de la ligne ferroviaire Nantes/Pornic/Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Une décision prise « à titre exceptionnel » compte-tenu de l'urgence de la situation.

Les usagers de la ligne Nantes/Pornic/Saint-Gilles-Croix-de-Vie peuvent respirer : la région des Pays de la Loire a décidé d’avancer la part de financement de l’Etat pour que le calendrier prévisionnel de la deuxième phase de travaux soit respecté. Le chantier débutera donc en septembre 2014 pour une livraison un an plus tard.

« Une ligne qui a vu passer des trains à vapeur » – Car, si RFF a pris en mars 2013 la décision de financer la deuxième tranche du chantier à hauteur de 26 millions d’euros, l’Etat n’a toujours pas confirmé de son côté son engagement qui doit figurer normalement au prochain contrat de plan. « Compte-tenu de l’urgence de la situation, j’ai décidé de ne pas attendre la conclusion des discussions, nécessairement longues et complexes, d’un tel montage », indique dans un communiqué Jacques Auxiette, le président de l’assemblée régionale.Et de s’indigner : « A l’heure où les médias ont fait de Nantes/Saint-Gilles-Croix-de-Vie et Pornic une ligne emblématique des défaillances du système ferroviaire français, des TER neufs, conçus pour rouler à plus de 140 km/h, circulent sur une ligne qui a vu passer des machines à vapeur. »

Récemment, relayant les inquiétudes de la collectivité quant au mauvais état de la voie, la CFDT cheminots des Pays de la Loire avait tiré à son tour la sonnette d’alarme. Outre des incidents à répétition avec, à la clé, des retards sur les horaires de trains, le syndicat insistait sur les risques que la situation fait encourir aux voyageurs en dépit des messages rassurants délivrés par la SNCF et RFF.

 

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Pays de la Loire avancent la part de financement de l’Etat pour moderniser une ligne ferroviaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X