Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

PLF 2014

Dématérialisation des élections : la révolution est en marche

Publié le 27/09/2013 • Par Brigitte Menguy • dans : Actualité Club finances, France

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2014, présenté le 25 septembre 2013 en Conseil des ministres, renferme en son article 61 une révolution démocratique sous l’intitulé « dématérialisation partielle de la propagande électorale ». En effet, cet article prévoit la fin de l'envoi au domicile des électeurs des bulletins de vote et des professions de foi des candidats aux élections européennes.

La dématérialisation a franchi une nouvelle étape en s’attaquant aux élections, symbole de la démocratie par excellence. A compter de 2014, si cette mesure est votée par le Parlement, les électeurs ne recevront plus par courrier les bulletins de vote et les professions de foi des candidats aux élections européennes.
Ainsi, pour être informés de la propagande électorale relative à ces élections, ils devront se rendre sur plusieurs sites Internet désignés par le ministre de l’Intérieur ou en mairie, préfecture et sous-préfecture où seront organisées diverses consultations.

Atteinte à la démocratie – Cette petite révolution démocratique dévoilée la semaine dernière par le ministère de l’Intérieur et démentie peu après par Matignon, n’aurait pas dû être intégrée au texte présenté hier en Conseil des ministres. Car, même si elle va permettre une économie de plus de 27 millions d’euros à l’État, la fin de l’envoi par voie postale de la propagande électorale est vue comme une atteinte à la démocratie et à la formation de l’opinion du citoyen.
Et on craint que la dématérialisation se répande comme une traînée de poudre à l’ensemble des élections. On s’étonne d’ailleurs à Bercy que l’article 61 du PLF ne concerne que les élections européennes et que cette mesure ne soit pas déjà étendue aux élections municipales de mars.

La réponse est évidemment politique : ne pas braquer les électeurs et les amener en douceur à la dématérialisation de leur information électorale. Et prendre la température du juge constitutionnel.
Car l’inconfort du citoyen privé de son envoi postal pourrait être considéré par le gardien de la Constitution comme une rupture de l’égalité de traitement des électeurs qui ne disposent pas tous d’un accès à Internet.
Le papier a donc encore de beaux jours devant lui.

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dématérialisation des élections : la révolution est en marche

Votre e-mail ne sera pas publié

logique

30/09/2013 12h53

on est capable de choisir son mode de facturation (papier ou dématérialisé), on peut très bien choisir son mode d’envoi le mode d’envoir de la propagande électorale….;

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X