Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Le projet sur les assistants maternels et familiaux à l’Assemblée nationale

Publié le 09/02/2005 • Par La Rédaction • dans : France

Philippe Douste-Blazy a présenté mardi à l’Assemblée le projet de loi sur les assistants maternels et les assistants familiaux en jugeant que la « reconnaissance de ces deux professions passe par une redéfinition des modalités d’agrément et un renforcement des exigences en matière de formation ».
« Il est indispensable de faire évoluer les droits de ces professionnels vers le droit commun notamment en matière de rémunération, de temps de travail et de congés et de garanties en cas de licenciement », a déclaré le ministre de la Santé et de la Famille.
Adopté par le Sénat le 25 mai dernier, le projet de loi distingue les assistants maternels, qui accueillent les enfants à domicile à la journée, et les assistants familiaux qui accueillent chez eux, à temps plein, des enfants en difficulté, placés sur décision de justice ou à la demande de leurs parents.
Concernant les assistants maternels, Philippe Douste-Blazy a jugé que « l’agrément doit constituer une garantie de sérieux et de sécurité ».
« Les candidats seront agréés au vue de leur capacités éducatives », a-t-il indiqué en fixant comme autre condition « la maîtrise orale de la langue française ».
Pour leur formation le projet prévoit « un stage de préparation à l’accueil d’enfants et une formation d’adaptation à l’emploi organisée dans les premières années d’acitivé » et sanctionnée lieu à un diplôme.
Le texte prévoit par ailleurs une « amélioration du contrat de travail et de la rémunération en substituant la rémunération horaire à la rémunération journalière », a notamment souligné le ministre.
Concernant les assistants familiaux, le ministre a insisté sur « la nécessité d’améliorer leur statut professionnel par une redéfinition de la structure de leur rémunération ».
Le ministre a jugé que le texte fournissait des « réponses concrètes et justes pour les professionnels et pour les parents » pour pouvoir leur « donner la possibilité de concilier vie professionnelle et vie familiale ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le projet sur les assistants maternels et familiaux à l’Assemblée nationale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X