Environnement

Transition énergétique : « Il est temps de sortir de la politique de Gribouille », Selon Jean-Jack Queyranne

Par • Club : Club Techni.Cités

La conférence environnementale prévue les 20 et 21 septembre prochains devrait s’ouvrir dans une atmosphère houleuse.

Projet de loi reporté en 2014. En préambule à la conférence environnementale qui doit avoir lieu à Paris les 20 et 21 septembre prochains, Jean-Jack Queyranne, président de la Commission Développement Durable de l’Association des Régions de France, et président de la Région Rhône-Alpes a réuni le 18 septembre à Paris un grand nombre d’associations représentatives –France Nature Environnement, Cler, WWF, Fondation Abbé Pierre-.

« Les régions sont au coeur des débats » – Alors que le projet de loi sur la transition énergétique a été reporté à 2014, de nombreux acteurs issus des secteurs de l’énergie et du bâtiment s’inquiètent du retard pris par le gouvernement. « Il est temps de sortir de la politique de Gribouille », a déclaré d’entrée de jeu le président. « Les décisions n’ont pas été prises alors que les régions ont été au cœur des débats au cours de ces derniers mois, et que nous sommes les acteurs de la transition énergétique. »

Très inquiet du retard pris par le développement des énergies renouvelables, il a rappelé que ce secteur avait perdu quelque 10 000 emplois en trois ans. Quant à la réhabilitation thermique des bâtiments, « les financements permettent juste de rénover 100 000 logements par an, alors qu’il est prévu d’atteindre un rythme de croisière de l’ordre de 500 000 logements par an. »

Inquiétudes des élus – De fait, le contexte a de quoi inquiéter l’élu local : « Les artisans manifestent, car les carnets de commande sont réduits. A Lyon, l’industriel Bosch se retire de la fabrication de panneaux solaires photovoltaïques, ce qui représente une menace pour les 200 emplois de techniciens de haut niveau, si aucun repreneur ne se fait connaître.

L’avion solaire, c’est bien, il est vrai que nous avons un haut niveau de recherche, mais que fait-on de plus concret ? Il va y avoir de la casse en matière d’emplois. » De son côté, Michel Dubromel, responsable transports et mobilités durables de France Nature Environnement dénonce « le manque de volonté politique du gouvernement qui a reporté l’entrée en vigueur de l’écotaxe poids lourds pour la n ième fois… »

Des industriels mécontents – Pour Sylvie Charbonnier, porte-parole du collectif Isolons la terre contre le CO2, « Si la France mettait déjà en œuvre les décrets et les directives européennes attendus, nous ferions un grand pas. »Le retard pris en ce domaine fait bondir les associations adhérant au collectif (UFC Que choisir, Effinergie, Gimelec…). D’autant que leur demande porte aussi sur la mise en cohérence des nombreux dispositifs incitatifs existants, notamment la fameuse « éco-conditionnalité » déjà réclamée par Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable.

Du côté de l’éolien, même son de cloche. A en croire Nicolas Wolff , président de France Energie Eolienne, « ce secteur est en panne. L’objectif du Grenelle était d’atteindre 1300 MW de puissance installée par an, nous n’en sommes malheureusement qu’à 800 MW ! ». Pourtant selon ce spécialiste, « 50 000 emplois pourraient être créés par cette filière d’ici 2020, si l’Etat s’engageait à stabiliser la réglementation, et à mieux encadrer les recours encore nombreux. »

Précarité énergétique – Enfin, « c’est aussi un problème social » a rappelé Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation Abbé Pierre . «4 millions de ménages vivent dans des passoires thermiques, et dépensent dans leur facture énergétique plus de 10% de leur budget, alors que selon les recommandations de l’Union européenne, ce seuil de 10% devrait constituer un plafond. » Pour ce bailleur social, attendre 2050 pour convertir le parc social en logements « passifs » est une échéance tardive… « La rénovation énergétique doit être considérée comme un enjeu sociétal » a-t-il rappelé. Face à ce concert de lamentations, nul doute que des annonces gouvernementales soient faites en fin de semaine… Affaire à suivre.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X