Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Formation

Le plan de formation d’urgence pour 30 000 chômeurs a débuté

Publié le 17/09/2013 • Par Agathe Vovard • dans : Actu Emploi, France

L'Etat, les régions et les partenaires sociaux sont en ordre de marche pour former 30 000 demandeurs d'emploi d'ici la fin de l'année, mesure annoncée lors de la conférence sociale des 20 et 21 juin. C'est ce qui ressort d'une réunion au ministère du Travail qui s'est tenue lundi 16 septembre.

Pour ces 30 000 formations annoncées dans le cadre de la conférence sociale 2013 et qui doivent permettre à des demandeurs d’emploi de suivre une formation d’ici la fin de l’année – dans des métiers qui recrutent à court ou moyen terme mais ne trouvent pas aujourd’hui assez de candidats formés -, le travail avance bien.

Les régions notamment, qui organisent actuellement chacune la version régionale de la conférence sociale en réunissant les acteurs économiques et sociaux de leur territoire, sont fin prêtes ou presque.

200 millions d’euros – Dans la plupart des cas, il a été décidé que le financement de ces formations se ferait à un tiers par les régions, un tiers par Pôle emploi et un tiers par les partenaires sociaux. Au total, près de 200 millions d’euros sont à trouver selon un communiqué du ministère du Travail du 16 septembre.

Des avenants aux marchés publics de formation des régions doivent être passés, comme le proposait l’ARF en introduction de la conférence sociale. Autre solution: les régions recherchent des crédits non consommés ou qui risquent de ne pas être utilisés d’ici la fin de l’année. Des décisions modificatives au budget 2013 sont ainsi en passe d’être soumises au vote dans certaines régions. En Paca par exemple, « le budget de ces formations représente 4 millions d’euros pour 820 places », explique Pascale Gérard, vice-présidente de cette région et de la commission « formation » de l’Association des régions de France (ARF) .

En revanche, les partenaires sociaux ont pour l’instant du mal à s’engager financièrement, ce qu’ils sont tenus de faire notamment par le biais du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP). « Pour des questions d’organisation interne, les partenaires sociaux rencontrent des difficultés pour mobiliser des fonds au niveau des territoires. Leur logique est descendante plutôt que régionale », explique-t-on à l’ARF.

Aller plus vite – Il n’empêche, le plan de 30 000 formations est en route, indique le ministère. Selon les acteurs, tout laisse même à penser que l’objectif de 30 000 sera atteint d’ici la fin de l’année, voire dépassé. « Nous allons tordre le cou à l’idée que les régions font des formations en dehors des besoins d’emploi. Nous proposons déjà des places en lien avec les réalités ; la différence avec ce plan, c’est que nous allons aller plus vite », souligne Yannick Soubien, vice-président en charge de la formation au conseil régional de Basse-Normandie.

Ce dispositif de « formations prioritaires pour l’emploi » a aussi permis « de vrais rapprochements entre Pôle emploi et les régions », explique Pascale Gérard. « Nos relations sont excellentes. Ce plan change notre rythme et nos méthodes de travail. Nous partons des diagnostics partagés des besoins économiques et des territoires, plutôt que des besoins potentiels par branche. Au lieu de dire: ‘en Basse-Normandie, on a potentiellement besoin de 30 soudeurs’, nous donnerons une vision précise de la destination de l’effort produit par la formation », souligne aussi Yannick Soubien.

Relations Pôle emploi/régions améliorées – Il reste que le plan prévoit aussi la formation de 70 000 demandeurs d’emploi en 2014. L’effort financier serait alors conséquent pour les acteurs… Et la question de la prescription, sujet complexe – dans la mesure où elle nécessite un accompagnement, car on ne peut pas non plus obliger un demandeur d’emploi à entrer en formation, souligne-t-on à l’ARF –, demeure dans toutes les têtes. Un thème à aborder peut-être lors de la prochaine réunion d’étape, prévue le 22 octobre.

Les secteurs qui recrutent

 Selon le ministère, les secteurs et métiers les plus représentés dans la plupart des régions pour ces formations sont :

  • le BTP (maçons, plâtriers, menuiserie…),
  • l’industrie (chaudronniers, soudeurs…),
  • le transport et la logistique (conducteurs…),
  • les services aux entreprises, les services aux personnes / social (aide à domicile, assistantes maternelles…),
  • le commerce (vendeurs…),
  • l’hôtellerie et les métiers de bouche (cuisiniers, employés d’hôtellerie…).
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le plan de formation d’urgence pour 30 000 chômeurs a débuté

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X