Aménagement

Les agences d’urbanisme à l’assaut des espaces ruraux

Par • Club : Club Techni.Cités

Réunies à Amiens les 11, 12 et 13 septembre derniers, à l’occasion du congrès annuel de la FNAU, les agences d’urbanismes ont réaffirmé la nécessité d’intégrer les espaces périurbains à leurs stratégies d’aménagement.

« Les campagnes urbaines. Un avenir à bâtir ». C’est sous ce thème qu’était placée la 34ème édition des rencontres annuelles de la Fédération Nationales des Agences d’Urbanisme (Fnau), organisée les 11, 12 et 13 septembre derniers à Amiens (Somme). Comment répondre aux besoins de mobilité des populations ? Comment porter une stratégie urbaine intégrant l’agriculture ? Quel rôle pour les PLUI ? Durant ces trois jours, les participants se sont penchés sur l’articulation entre les métropoles, leurs franges périurbaines et les espaces ruraux.

«Ce débat sur les campagnes urbaines rejoint celui que nous avons eu, il y a quelques années, sur la métropolisation que les agences d’urbanisme ont su faire émerger et dont elles se sont emparé », explique Vincent Feltesse, député, président de la Communauté urbaine de Bordeaux et président de la Fnau.

La représentation des espaces périurbains en question – De l’avis général, la question du périurbain pose un certain nombre de difficultés aux aménageurs. Notamment parce qu’ils peinent souvent à définir ces espaces, longtemps négligés au point que « l’on peut même parler de tiers-territoire, en référence au tiers-Etat», ajoute Vincent Feltesse (1).

Pour le député de Gironde, il est donc urgent que les urbanistes se penchent sur la représentation de ces territoires, mais également sur leur « valeur ». «C’est en effet une question déterminante pour définir nos outils d’intervention et étudier la manière dont nous pouvons y travailler en partenariat avec le secteur privé ».

Un arsenal urbanistique insuffisant ? – Pour de nombreux élus, l’arsenal des documents d’urbanisme existant est aujourd’hui suffisant pour répondre aux besoins de l’intervention publique. «Les SCoT ont été créés pour cela !, juge ainsi Daniel Delaveau, maire de Rennes et président de Rennes Métropole. Ces documents doivent répondre à l’ensemble des grands enjeux de nos territoires et aux besoins de notre mode de vie urbain, puisque aujourd’hui nous vivons tous comme des urbains, même à la campagne».

Renforcement des intercos – Reste toutefois à articuler ces schémas, souvent très hétérogènes, au niveau régional et, surtout, à les mettre réellement en œuvre. Pour y parvenir, nombre d’élus plaident donc pour un renforcement des structures intercommunales, organisées autour des pôles urbains et des métropoles. «Les réformes des collectivités territoriales vont participer à ce renforcement. De même, je veux voir dans le regroupement dans un même ensemble des principales associations du « bloc local » [Gart, Association maire des grandes villes, ADCF, fédération des SCoT… ndlr] une preuve de cette volonté commune d’action en faveur de ces territoires ruraux, trop longtemps délaissés », conclut Daniel Delaveau.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X