Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • SNCF : Jacques Auxiette appelle à « un acte II de la régionalisation des transports régionaux »

Ferroviaire

SNCF : Jacques Auxiette appelle à « un acte II de la régionalisation des transports régionaux »

Publié le 13/09/2013 • Par Jacques Le-Brigand • dans : Régions

La CFDT cheminots des Pays de la Loire tire la sonnette d'alarme : l'état de la ligne ferroviaire régionale Nantes/Pornic/Saint-Gilles-Croix-de-Vie devient franchement mauvais. Message reçu 5 sur 5 par le conseil régional des Pays de la Loire qui dénonce depuis des années le retard pris par l'Etat dans la réalisation des travaux. Et son président Jacques Auxiette de réclamer à nouveau un acte II de la régionalisation des transports régionaux.

Ouverte à la fin du XIXe siècle, la ligne Nantes/Pornic/Saint-Gilles-Croix-de-Vie fait subir depuis de nombreuses années retards et arrêts à répétition aux quelque 2 000 usagers quotidiens du TER. La faute à des travaux longtemps reportés sur la voie au profit de « simples pansements ». La CFDT cheminots en pointe aujourd’hui les conséquences : des tire-fonds dévissés, des rails déformés, une centaine d’éclisses fissurées, etc.

Le syndrome Brétigny-sur-Orge – Le sujet est ultra-sensible depuis la catastrophe de Brétigny-sur-Orge (Essonne) le 12 juillet 2013. Il a obligé mercredi 11 septembre la SNCF et RFF à réagir, assurant qu’il n’y avait pas de risque pour la sécurité des passagers. Il s’agit d’un « bon exemple du vieillissement des installations, précise Jacques Rapoport, président de RFF. Nous avons assuré la maintenance courante, c’est à une régénération complète qu’il y a lieu de procéder. »

Régénération de la ligne programmée mais pas confirmée – Après une première tranche de travaux achevée en 2011 de 51 millions d’euros dont 17 millions financés par la région, une nouvelle tranche est programmée l’an prochain mais le conseil régional des Pays de la Loire attend toujours une confirmation de l’Etat. « Les collectivités ont anticipé et pris à leur charge les financements des études pour gagner deux années sur le premier calendrier annoncé par RFF, rappelle le vice-président Gilles Bontemps. L’enjeu est aujourd’hui de boucler le tour de table financier pour engager la seconde tranche de travaux, afin de respecter le calendrier prévoyant le début des travaux à la rentrée de septembre 2014 et une livraison avant l’été 2015. Il est inadmissible de ne pas avoir de réponse. »

Et de souligner que la qualité du service rendu actuellement aux usagers est moins bonne qu’avant les premiers travaux : depuis février 2012, les trains sont en effet limités à 60 km/h sur une portion de 20 kilomètres.

Auteur d’un rapport intitulé « Un nouveau destin pour le service public ferroviaire français » et remis au Premier ministre en mars 2013, le président de la région Jacques Auxiette voit là une « illustration locale des conséquences du dysfonctionnement actuel du système ferroviaire morcelé entre RFF, SNCF, Gares et connexions, etc ». Et de rappeler plusieurs de ses recommandations :

  • déconcentration du système ferroviaire,
  • allocation aux régions de ressources financières spécifiques pour financer une partie des infrastructures,
  • participation des régions à la gestion des gares sur les lignes régionales,
  • participation via une contractualisation à la définition et la programmation des priorités d’investissement pour les lignes locales.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

SNCF : Jacques Auxiette appelle à « un acte II de la régionalisation des transports régionaux »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X