Filière bois

Construction : le bois dans la cour des grands

| Mis à jour le 22/10/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

© Didier Doceux - Fotolia

Trente-quatre plans de reconquête industrielle ont été présentés à l’Élysée jeudi 12 septembre. La filière bois a obtenu le sien et entend banaliser le matériau dans le secteur de la construction.

« Nous voulons voir des immeubles de grande hauteur en bois dans nos villes et non pas dans l’antichambre des cabinets d’architectes », déclarait le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg en présentant les trente-quatre secteurs retenus par les pouvoirs publics pour créer « la nouvelle France Industrielle », parmi lesquels figurent également les bornes électriques de recharge, la qualité de l’eau, les services sans contact ou encore le cloud computing. 

Président de FBIE (France Bois Industries Entreprises), Luc Charmasson se frotte les mains. Malgré la percée des maisons à ossature bois, malgré la multiplication des bâtiments publics et des logements sociaux misant sur cette ressource locale et naturelle, la filière peine à crédibiliser son offre. Et ce plan est avant tout un signe de reconnaissance. « Nous allons entrer au Conseil national de l’industrie », se félicite-t-il.

Des difficultés à s’imposer – « Dans cinq ou dix ans, nous pourrons construire des tours entièrement en bois », estime Franck Mathis, dirigeant de l’entreprise éponyme… Sous quelques conditions. « Si le savoir-faire existe dans les PME françaises, il y a aujourd’hui davantage de freins réglementaires que de freins techniques ou économiques », regrette-t-il.

Les procédés novateurs peinent à passer le stade de bureaux de contrôle. En matière de résistance aux séismes ou aux incendies par exemple, les industriels ne demandent pas de passe-droits. « Les contraintes doivent être identiques pour tous les matériaux, reconnaît Luc Charmasson. Sauf qu’aujourd’hui, nous en avons davantage que le monde du béton et de l’acier ». Pour valider un système constructif, impossible notamment de s’appuyer sur les études étrangères et les immeubles qui ont déjà fait leurs preuves chez nos voisins. « Nous devons donc faire des essais, poursuit le président de la FBIE ». Et là encore, « nous avons des financements, mais le CSTB n’a pas le terrain nécessaire. On perd du temps ».

Un fonds stratégique – En matière d’efficacité énergétique, il estime par ailleurs que la filière est lésée. « l’Anah et le ministère du logement exigent des résultats thermiques pour accorder des subventions. Rien de plus naturel. Mais comme depuis vingt ans, nous ne sommes pas dans les commissions pour défendre notre matériau, les logiciels qui sont utilisés nous sont défavorables. Il faut réécrire certaines règles ».

Ce plan est un premier pas qui en annonce d’autres. Comme le suggérait le député icaunais Jean-Yves Caullet dans un rapport publié en juin, un fonds stratégique sera créé pour tester de nouveaux procédés, financer la recherche et aider la filière à développer une offre concurrentielle.

Si aucun chiffre n’a été annoncé à l’Élysée, la FBIE espère « une vingtaine de millions d’euros, pour commencer ». En début de mois, la ministre du logement Cécile Duflot avait confirmé à la filière que le décret bois serait réécrit une fois la loi d’avenir agricole votée. Ce texte imposant 10 % de bois dans les constructions neuves avait été rendu inapplicable en mai dernier suite à une décision du Conseil constitutionnel car il se rapportait à une loi trop imprécise.

Références

La nouvelle France industrielle (PDF), descriptif des 34 plans de "reconquête industrielle", ministère du Redressement productif, septembre 2013.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X