Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports aériens

Ligne aérienne Lannion-Paris : les collectivités comblent l’essentiel du déficit

Publié le 10/09/2013 • Par Stéphanie Stoll • dans : Régions

Le syndicat mixte de l’aéroport de Lannion-Trégor s’est réuni, lundi 9 septembre 2013, pour choisir le délégataire de la ligne aérienne Lannion-Paris, déficitaire. Les collectivités locales financeront l’essentiel du déficit annuel de 3,1 millions d’euros.

Qui financera le déficit d’exploitation de la ligne aérienne Lannion-Paris ? Deux compagnies aériennes avaient répondu à l’appel d’offre lancé par le syndicat mixte : Hop ! avec un avion de 50 places et un déficit annuel prévu de 3,1 millions d’euros et Twin Jet, à bord d’un appareil de 19 places et un prévisionnel de 2 millions d’euros de déficit annuel. C’est la première solution qui a été retenue par le syndicat mixte de l’aéroport qui mise sur un trafic de 26 000 passagers la première année et espère en gagner 4000 autres à l’issue de la troisième année.

1,3 millions d’euros du conseil général des Côtes-d’Armor – Le déficit commercial annuel de cette ligne est comblé, trois années durant, par :

    • le conseil général des Côtes-d’Armor, à hauteur de 1,309 millions d’euros par an (sa contribution antérieure s’élevait à 429 000 euros)
    • Lannion-Trégor Communauté, pour 618 000 euros
    • le conseil régional de Bretagne, pour 400 000 euros (en augmentation de 150 000 euros)
    • les autres EPCI membres du syndicat, pour 222 000 euros
    • la Chambre de commerce et d’industrie, avec 200 000 euros (soit une diminution de moitié)
    • l’Etat, avec 350 000 euros la première année, 450 000 euros, la deuxième année ; la troisième année étant à négocier.

Create infographics

Avion ou train ? – La députée de la circonscription, Corinne Erhel (PS) s’est grandement impliquée dans le montage de ce plan de financement, afin de maintenir une liaison aérienne dont deux tiers du trafic sont liés aux voyages d’affaires, principalement du tissu d’entreprises des télécoms. Cette ligne aérienne existe depuis l’installation, en 1961, des services de recherches de France Télécom à Lannion ; en 1975 s’y est ajoutée une ligne commerciale. Le trafic de passagers est en chute libre depuis 2000 (84 916 passagers), année qui a vu l’arrivée de la ligne TGV en gare de Lannion et la poursuite de la privatisation de France Télécom, moteur économique du territoire ; une première délégation de service public avait été mise en place en 2009.

Le nouveau contrat de DSP est prévu pour durer quatre ans. En 2017, la ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Paris devrait mettre Paris à trois heures de Lannion.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ligne aérienne Lannion-Paris : les collectivités comblent l’essentiel du déficit

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X