Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Retraites

[Exclusif] Retraite : moins de 6 % de départs anticipés en catégorie « active »

Publié le 06/09/2013 • Par Martine Doriac • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

categorieactive_une
La Gazette
Les départs anticipés à la retraite d’agents territoriaux restent limités en nombre, comme le montrent les chiffres récents fournis par la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) que la Gazette s'est procurée.

Dans la fonction publique, les agents « soumis à un risque particulier ou à des fatigues exceptionnelles » bénéficient d’une prise en compte statutaire de la pénibilité de leur métier.

« Actifs » versus « sédentaires » – Dans la fonction publique territoriale, ce sont les sapeurs pompiers professionnels, agents de police municipale, fossoyeurs, éboueurs, certains agents techniques qui travaillent à l’extérieur et des personnels de santé en contact avec les malades qui peuvent, s’ils sont titulaires et totalisent désormais au moins 17 ans de services actifs, partir à la retraite cinq ans plus tôt que leurs collègues « sédentaires », soit à 57 ans depuis la réforme des retraites de 2010, grâce à une surcotisation.

Catégorie « insalubre » – Classés en catégorie à part, dite « insalubre », les égoutiers dont l’activité est exposée à des produits particulièrement toxiques, ont, eux, la possibilité de demander leur pension à 52 ans (50 ans avant la réforme), par un mécanisme de bonification d’années cotisées.

Moins de 6 % des départs – Le nombre de ces départs anticipés reste cependant limité à moins de 6 % des 26 877 départs de territoriaux comptabilisés en 2012 par la CNRACL au titre de la vieillesse et de l’invalidité : ce sont en effet 1 519 agents de catégorie active qui ont fait valoir leur droit à partir plus tôt en 2012, soit 200 à 300 agents de moins que les deux années précédentes. Ils étaient 1 839 en 2011 et 1 725 en 2010 pour 1 438 en 2009.

Métiers exposés – Parmi eux, en 2012, 574 travaillaient dans les services techniques (407 agents techniques, 130 agents de maîtrise, 37 techniciens), 540 étaient sapeurs-pompiers professionnels (143 lieutenants, 70 officiers et 327 non officiers) et 176 des agents de police municipale (dont 16 chefs de service), pour seulement 13 puéricultrices, 19 auxiliaires de soins, 25 aides-soignants et 30 infirmiers.

D’autres départs anticipés- A ces départs cinq ans avant l’âge légal, il faut en ajouter 3 973 pour carrière longue (chiffre qui a doublé en 2012, année du décret du 2 juillet qui a rétabli le départ à 60 ans pour ce motif) et 3 430 pour invalidité. En catégorie insalubre, seuls 40 agents ont demandé à partir plus tôt cette année là. Ils étaient 47 en 2011.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

[Exclusif] Retraite : moins de 6 % de départs anticipés en catégorie « active »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X