Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Réforme scolaire

Une rentrée sur les chapeaux de roue pour les animateurs

Publié le 05/09/2013 • Par Stéphanie Marseille • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

L’été fut intensif, pour les services d’animation et les personnels appelés à encadrer la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Saint-Nazaire a recruté 150 nouveaux animateurs, Roubaix, 200 animateurs et 36 référents des écoles, achevant sa campagne le samedi 31 août

« Nous étions parvenus à recruter le nombre d’encadrants qualifiés de façon à accueillir 70% des enfants dans les zones standards et 100% des enfants en ZEP. Mardi 3 septembre, nous étions plus proches des 80/90% d’inscriptions et les demandes des parents affluaient encore mercredi ! » constate Sophie Parlier, directrice de l’enfance et de l’éducation à Saint-Nazaire.

Résultat : les estimations du nombre d’enfants à accueillir et du nombre d’animateurs à recruter ont volé en éclats. « Nos 300 animateurs ne sont pas suffisants. Il nous faut recruter 30 animateurs qualifiés et expérimentés» complète-t-elle. Le phénomène s’est reproduit d’Angers à Paris.

Toute une année de formation qui commence – Recruter ne fut que la partie émergée de l’iceberg : les services municipaux s’astreignent également à organiser les formations des animateurs et de leurs encadrants. A Saint-Nazaire, seuls 6% des 300 animateurs ne sont pas qualifiés. « A la Toussaint, nous organisons pour eux une formation de 2 jours avec le CNFPT et 2 jours avec les Francas, aux côtés des Atsem », annonce Sophie Parlier.

Du 19 au 30 août, Roubaix s’est lancé dans une formation au BAFA inédite : « nous avons réuni la FLACEN et une association d’éducation à la science en leur demandant de former nos animateurs à l’animation d’activités scientifiques. Désormais, chaque école dispose d’un animateur qui en est capable », se réjouit Olivier Selosse, directeur Loisirs Jeunesse à Roubaix.

Vingt animateurs ont ainsi suivi une session de formation théorique et 20 autres, une session d’approfondissement. Roubaix entend aussi accompagner ses nouveaux référents des écoles vers le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport).

Avant les vacances, les pionnières se réjouissaient d’avoir pu puiser dans le vivier d’animateurs périscolaires disponibles et de disposer d’une année pour former les nouveaux embauchés : restera-t-il des animateurs en nombre suffisant pour leurs collègues en 2014 ?

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une rentrée sur les chapeaux de roue pour les animateurs

Votre e-mail ne sera pas publié

MIRVAL Denis

19/10/2013 12h13

La nouvelle réforme scolaire fait bouger beaucoup de chose dans les écoles en matière de recrutement des animateurs et aussi l’effectif des enfants à gérer dans diverses écoles. On constate qu’il faut bien établir un programme de fonctionnement avec le pourcentage des élèves et le nombre d’encadrant pour la gestion des activités en respectant la réglementation. Avec la mise en place des formations et l’orientation des encadrants vers une session d’approfondissement et le BPJEPS, je crois qu’il y aura une grande satisfaction au sein de l’organisation des activités dans les écoles l’année suivante.

Armelle BERNARD

22/10/2013 11h59

La nouvelle réforme scolaire fait bouger beaucoup de chose dans les écoles en matière de recrutement des animateurs et aussi l’effectif des enfants à gérer dans diverses écoles.On constate qu’il faut bien établir un programme de fonctionnement avec le pourcentage des élèves et le nombre d’encadrant pour la gestion des activités en respectant la réglementation.Avec la mise en place des formations et l’orientation des encadrants vers une session d’approfondissement et le BPJEPS,je crois qu’il y aura une grande satisfaction au sein de l’organisation des activités dans les écoles l’année suivante.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X